Candidats à l’indépendance financière : devenez producteurs !

EFP_Producteur

La discipline économie ne fait pas rêver.

Trop de paramètres à maitriser.

Trop d’incertitudes.

Trop de termes alambiqués qui nous paraissent bien trop éloignés de nos préoccupations quotidiennes…

Il faut dire que les économistes ne nous aident pas beaucoup à l’aimer leur discipline. Du jargon à foison, des prévisions aussi fiables que celles de la météo et des graphiques qui compliquent les choses alors qu’ils devraient permettre de les simplifier…

Bref, parler d’économie, c’est prendre le risque de voir la grosse majorité de son auditoire prendre ses jambes à son cou vous laissant seul, muet soudain et interdit.

Faites le test dans un dîner mondain. Tentez l’expérience. Vous penserez à moi lorsque votre interlocuteur vous lancera un sourire affable tout en vous demandant de bien vouloir l’excuser (« Quel étourdi je fais ! J’ai oublié de prévenir bidule que machin m’avait dit que… » Je vous laisse le soin de compléter la phrase en fonction de votre situation).

Pourtant, maitriser les principaux concepts de l’analyse économique est un préalable indispensable pour le candidat à l’indépendance financière.

L’un des plus importants, c’est celui du capitalisme.

Et là encore, c’est un concept mal maitrisé que nous avons tendance à confondre avec l’économie de marché.

En effet, il n’existe pas de rapport immédiat entre capitalisme et économie de marché.

Le capitalisme s’exerce au plan de la production (partage du surplus où le détenteur de capital prévaut) et l’économie de marché au niveau de la circulation des marchandises (principe du profit et de sa limitation par la concurrence).

Le capitalisme est un système de répartition du surplus économique (la richesse nouvellement créée) entre 3 grands groupes d’acteurs :

• Les salariés, qui reçoivent un salaire,
• Les dirigeants d’entreprise (entrepreneurs ou industriels), qui perçoivent un bénéfice,
• Et les investisseurs ou actionnaires (capitalistes car ils procurent le capital), à qui l’on verse des intérêts et des dividendes.

Dans un système économique basé sur le capitalisme, le meilleur moyen de gagner de l’argent, c’est donc de devenir producteur (entrepreneur et investisseur).

Producteur, vous devenez celui qui crée la valeur et en assure la distribution auprès des consommateurs.

Producteur, vous êtes celui qui génère le profit en amont et décide ensuite de sa répartition parmi les différents acteurs qui gravitent autour du processus de production.

Producteur, vous avez votre destinée entre vos mains et vous décidez de la prochaine étape en toute autonomie.

Devenir producteur, c’est aussi un moyen d’apprendre les lois de l’économie de marché.

Une manière de se confronter à la réalité du marché pour comprendre ce qui marche et ce qui ne marche pas.

C’est en quelque sorte faire ses preuves pour maitriser les termes de l’échange entre celui qui offre (producteur) et celui qui demande (consommateur).

La voie royale du producteur consiste à franchir les étapes progressivement.

Pour le candidat à l’indépendance financière, la création d’entreprise est un excellent moyen de devenir acteur sur le marché des biens et des services. La première étape qui permet de se lancer sur l’échelle des producteurs.

Une fois cette étape passée avec succès, la deuxième étape consiste à remonter l’échelle des producteurs d’un cran supplémentaire pour devenir un investisseur professionnel.

L’investisseur professionnel, c’est celui qui amorce les projets grâce à l’apport de son capital. Ou celui qui les initie en acceptant la prise de risque qui va avec l’application concrète de sa vision. Celui qui matérialise dans le réel ce que d’autres ne voient pas encore et qui pourtant se produit.

Bien sûr, créer son entreprise n’est pas une nécessité absolue pour gagner son indépendance financière.

Vous pouvez commencer par investir dans l’immobilier en étant salarié. Et construire progressivement votre patrimoine immobilier le temps que vos revenus du patrimoine excèdent vos revenus du travail.

Il n’empêche. Tout investisseur immobilier sait qu’il faut adopter une logique d’entrepreneur pour développer comme il se doit son portefeuille de biens.

Après tout, un investisseur immobilier n’est rien d’autre qu’un producteur qui offre une habitation à un consommateur qui demande à se loger.

Quelle que soit la stratégie que vous choisirez pour gagner votre indépendance financière, il vous faudra à un moment ou à un autre adopter cette logique du producteur.

Et le plus tôt sera très certainement le mieux…

Dans le cadre du Séminaire de l’EFP, je reviens en profondeur sur ces notions de capitalisme et d’économie de marché et je vous explique comment maitriser ces 2 notions va vous aider à gagner votre indépendance financière.

Vous y découvrirez notamment :

• Les 4 grands groupes d’agents économiques (et pourquoi votre appartenance à tel ou tel groupe préfigure votre future indépendance financière)…

• Les 6 grands types de marchés qui composent une économie de marché classés en fonction des transactions qui s’y déroulent (et comment vous positionner pour en tirer le maximum)…

• Les lois de puissance et les fractales qui gouvernent le capitalisme (et la SEULE raison scientifique qui explique pourquoi les riches deviennent toujours plus riches)…

• Pourquoi la concentration de richesse remet en cause la durabilité du capitalisme comme système économique (et ce que vous savoir pour anticiper les prochaines crises systémiques)…

Cliquez ici pour vous inscrire tout de suite…

Recevez gratuitement 2 heures de formation en vidéo

Inscrivez-vous sur la liste d’attente du Séminaire de l’EFP

A propos de l'auteur...

Thibaud Eigle est le fondateur de l'Ecole des Finances Personnelles. Il a notamment travaillé pendant près de 10 ans dans des domaines aussi variés que l'Audit, la Banque et le Capital Risque. C'est cette expérience riche et multiforme qui lui donne aujourd'hui un regard si complet sur le monde de la finance.

 

Article précédent:

Article suivant: