Comment Investir sur les Marchés Financiers (Sans Perdre une Fortune) ?

intelligence émotionnelle

L’une des catégories les plus passionnantes de la liste des livres sur l’indépendance financière sélectionnés par l’Ecole des Finances Personnelles est très certainement l’investissement boursier.

Il s’agit d’une catégorie de synthèse dans la mesure où elle demande de maitriser les bases de la comptabilité, de la finance ou encore de l’analyse économique pour pouvoir en tirer pleinement profit.

Entre autres compétences, l’investissement boursier requiert que vous sachiez évaluer la situation financière et stratégique d’une entreprise d’une manière suffisamment pertinente et précise pour être en mesure de déterminer si le marché l’évalue à sa juste valeur ou non. Et évidemment savoir en tirer profit.

Gestion active ou gestion passive ?

La gestion active de vos investissements peut s’avérer être extrêmement rémunératrice si vous savez comment vous y prendre et comment éviter de tomber dans le piège de la désinformation.

En bourse, il n’est pas rare de pouvoir générer des rendements de l’ordre de 25% voire plus.

Evidemment, si vous n’avez aucune appétence pour le sujet ou que vous ne parvenez pas encore à gérer vos émotions face à l’argent, il est préférable d’investir votre argent dans un fond indexé sur le CAC 40. Mais cela implique également que vous ayez à subir de plein fouet les krachs boursiers qui risquent encore de se multiplier dans les années à venir.

Dans le capitalisme actuel, ce sont les lois de puissance qui règnent en maitre, et le risque de ruine est désormais devenu extrêmement présent. D’autant plus présent si vous ne faites rien pour vous éduquer financièrement.

Comme l’a écrit Warren Buffett, le milliardaire américain, dans sa lettre aux actionnaires de son fonds d’investissement Berkshire Hathaway en 1982 :

« Le marché tout comme Dieu aide ceux qui s’aident eux-mêmes. Mais contrairement à Dieu, le marché ne pardonne jamais ceux qui ne savent pas ce qu’ils font. » – Warren Buffett, dans sa lettre aux actionnaires du fonds d’investissement Berkshire Hathaway en 1982

En apprenant à investir et en comprenant ce que vous faites et pourquoi vous le faites, vous développerez une stratégie d’investissement qui vous correspond et vous serez en mesure de gérer votre argent activement. La conséquence pourrait même vous surprendre en vous récompensant aussi bien sur le plan pécuniaire que sur le plan personnel.

Outre les compétences de base citées en introduction, investir requiert des compétences en analyse fondamentale et en analyse technique.

L’analyse fondamentale

L’analyse fondamentale est une technique qui vise à déterminer la valeur d’une action en se concentrant sur les facteurs qui affectent l’activité actuelle de l’entreprise ainsi que ses perspectives d’avenir.

Pour l’analyse fondamentale, si une action monte ou descend, il faut en chercher la cause dans la société (ses comptes, ses produits, ses décisions stratégiques), son secteur ou l’environnement économique. On cherche un lien de causalité.

Lorsque vous pratiquez l’analyse fondamentale d’une société, l’objectif ultime que vous devez avoir en tête est la découverte de sa valeur intrinsèque.

L’analyse fondamentale se décompose ainsi elle-même en 2 disciplines :

  • L’analyse quantitative exprimée à l’aide de chiffres,
  • L’analyse qualitative exprimée en terme d’appréciation sur la qualité ou le caractère de quelque chose, sans lien direct avec sa taille ou sa quantité.

Maitrisez les bases de l’analyse fondamentale et vous aurez déjà fait un grand pas vers votre nouvelle vie d’investisseur et les rendements gratifiants qui vous avec.

L’analyse technique

L’analyse technique est une méthode d’évaluation des titres qui analyse les statistiques générées par l’activité du marché, tels que les prix passés et le volume.

Les chartistes ne cherchent pas à mesurer la valeur intrinsèque d’un titre, mais utilisent au contraire des graphiques et d’autres outils pour identifier les modèles qui peuvent permettre de prévoir les fluctuations futures du titre ou du marché.

Le champ d’application de l’analyse technique est basé sur trois hypothèses :

  • Le prix intègre toute l’information disponible à l’instant t,
  • Les prix évoluent en tendance,
  • L’histoire se répète.

L’analyse technique peut être utilisée sur l’ensemble des classes d’actifs qui disposent d’un historique de données. Cela inclut les actions, les contrats à terme et les matières premières, le forex (marché des devises), etc.

Les principales différences entre l’analyse technique et l’analyse fondamentale sont les outils d’analyse (graphiques contre états financiers), l’horizon de placement (court terme pour l’analyse technique, long terme pour l’analyse fondamentale), l’objectif d’achat et de vente (spéculation contre investissement).

Bien que l’analyse technique et l’analyse fondamentale soient considérées par beaucoup comme des pôles opposés, de nombreux acteurs du marché ont connu un grand succès en combinant les deux approches.

A titre personnel, je n’investis jamais dans un titre sans avoir au préalable validé ma décision d’investissement en combinant les conclusions apportées par les deux types d’analyse.

Si l’on devait résumer en quelques mots seulement les 2 approches, on pourrait dire simplement que l’analyse technique est un outil précieux pour répondre à des problématiques de market-timing (est-ce le bon moment pour acheter des titres ?) alors que l’analyse fondamentale permet davantage de savoir si le titre sélectionné possède ou non un potentiel d’appréciation relatif à ses caractéristiques intrinsèques (sa position concurrentielle, sa situation financière et stratégique).

Dans la pratique, les choses ne sont bien sûr pas aussi compartimentées et il vous appartient de déterminer quel outil vous souhaitez privilégier pour répondre à telle ou telle question.

Evidemment, une stratégie d’investissement ne se résume pas à ces deux disciplines. Il vous faudra également faire en sorte de déterminer quel pourcentage de votre capital vous souhaitez allouer à tel investissement ou à tel autre.

Pour cela, l’allocation d’actifs sera d’une aide précieuse pour vous aider à répartir votre capital entre les différents investissements que vous considérez.

Mais il s’agit là d’une discipline à part entière que nous détaillerons ensemble dans un prochain article.

A propos de l'auteur...

Thibaud Eigle est le fondateur de l'Ecole des Finances Personnelles. Il a notamment travaillé pendant près de 10 ans dans des domaines aussi variés que l'Audit, la Banque et le Capital Risque. C'est cette expérience riche et multiforme qui lui donne aujourd'hui un regard si complet sur le monde de la finance.

 

Article précédent:

Article suivant: