Épargner ou investir : faut-il vraiment choisir ?

EFP_Investir

Le premier conseil que vous donnera votre conseiller financier pour remettre de l’ordre dans vos finances, c’est d’épargner.

Épargner par précaution. Parce qu’on est jamais à l’abri d’un accident de la vie…

(D’ailleurs ça tombe bien, votre banque propose également une garantie des accidents de la vie)…

Épargner pour se constituer un apport et acheter sa résidence principale. Parce qu’être propriétaire, c’est tout de même beaucoup plus rassurant que d’être locataire…

(Même si lorsqu’on emprunte le reste du capital à la banque sur 20 ou 25 ans, on oublie par la même occasion de se demander QUI est vraiment propriétaire de notre bien pendant tout ce temps)…

Épargner pour payer les études des enfants… Car chacun sait que notre système d’éducation est tellement performant qu’ils seront ensuite assurés de trouver un emploi stable et bien rémunéré…

(Alors que la dernière enquête PIAAC réalisée par l’OCDE montre que la France se retrouve avant dernière du classement en matière de compétences de la population active juste devant l’Italie)…

Épargner pour préparer sa retraite. Parce que le système actuel est en faillite et que vous avez tout intérêt à prendre les devants pour ne pas vous faire avoir…

(Il est vrai que les taux servis par les différents livrets d’épargne et les fonds euros de nos assurances-vies sont tellement attractifs et « sécurisés » par des États en faillite qu’on se demande vraiment pourquoi on n’y a pas pensé plus tôt)…

La liste des bonnes raisons pour épargner est presque sans fin. Et si elle ne suffit pas, il y a toujours la charge culpabilisante (et terriblement efficace) qui consiste à nous rappeler cette bonne vieille fable de la cigale et de la fourmi.

Honte à vous cigales insouciantes qui souhaitaient profiter de la vie ! Si vous ne mettez pas d’argent de côté dès maintenant pour préparer vos vieux jours, vous ne serez pas en mesure de remplir les poches de nos si chères (€€€) maisons de retraite lorsque la bise sera venue…

La vérité sur l’épargne, c’est que l’État et les banques ont terriblement besoin de votre argent pour survivre. Et d’autant plus à l’heure actuelle où nous battons chaque jour de nouveaux records en matière d’endettement public.

On ne le répétera jamais assez. Lorsque vous mettez de l’argent sur les différents livrets (réglementés ou non), vous consentez un prêt à l’État ou à votre intermédiaire financier…

Les intérêts que vous percevez lorsque vous mettez votre argent sur le livret A ou sur un livret « boosté », « garanti », « méga super rentable promis on vous rendra votre argent même si on fait faillite » (cherchez l’intrus), vous sont servis en contrepartie du prêt que vous consentez.

Le constat est sans appel.

D’un côté, un système financier à bout de souffle qui consomme plus de ressources qu’il n’en produit…

De l’autre côté, un État aux aboies qui emprunte depuis plus de 40 ans pour tenter de maintenir son train de vie et rembourser les intérêts de sa dette (ne parlons plus du principal dont le remboursement n’est même plus à l’ordre du jour)…

Alors, par pitié, ne réfléchissez pas trop à ce que je viens de vous dire.

Épargnez votre argent.

Financez l’industrie financière ET le gouvernement.

Soyez un bon patriote et gardez le sourire si votre banque fait faillite ou si l’État réquisitionne votre argent pour sauver la Nation.

Et surtout, surtout, n’investissez pas.

N’investissez pas car investir son argent c’est risqué et c’est mal.

(Car tous les investisseurs sont des pervers malhonnêtes qui ne participent pas au développement de l’économie nationale et qui de toutes façons finiront ruinés un jour ou l’autre)…

N’investissez pas car votre argent ne sera pas rongé par l’inflation.

(Et vous pourrez continuer de trimer jusqu’à ce que mort s’en suive ce qui permettra de financer la retraite de vos ainés sans que personne ne se préoccupe vraiment de la vôtre)…

N’investissez pas car cela vous permettra de générer des revenus complémentaires voire même de gagner votre indépendance financière.

(Quelle honte d’atteindre le statut de rentier, cet oisif parasite et improductif qui exploite sans pitié le noble travailleur, sympathique et besogneux)…

N’investissez pas, enfin, car vous pourriez obtenir des rendements décents pour (vraiment) préparer votre retraite.

(Et à quoi bon s’embêter à faire les choses par soi-même quand le gouvernement a déjà tout prévu pour votre argent)…

Non vraiment, surtout n’investissez pas.

ÉPARGNEZ !

Puisqu’on vous dit que c’est dans votre intérêt…

Dans le cadre du Séminaire de l’EFP, je reviens en profondeur sur ces notions d’épargne et d’investissement et je vous explique comment mettre en place votre plan financier de long terme.

Vous y découvrirez notamment :

• Comment faire le lien entre épargne et investissement (et pourquoi l’épargne est une étape nécessaire mais non suffisante du processus de l’enrichissement)…

• Les différents supports à votre disposition (et comment les utiliser au mieux en fonction du contexte économique et financier ET de vos objectifs de vie)

• Les 7 questions que vous devez vous poser AVANT d’investir votre argent (pour ne pas vous faire piéger)…

• Le type d’épargne qui se transforme TOUT SEUL en investissement (et qui vous permet d’économiser plusieurs milliers d’euros d’impôts)…

Cliquez ici pour vous inscrire tout de suite…

Recevez gratuitement 2 heures de formation en vidéo

Inscrivez-vous sur la liste d’attente du Séminaire de l’EFP

A propos de l'auteur...

Thibaud Eigle est le fondateur de l'Ecole des Finances Personnelles. Il a notamment travaillé pendant près de 10 ans dans des domaines aussi variés que l'Audit, la Banque et le Capital Risque. C'est cette expérience riche et multiforme qui lui donne aujourd'hui un regard si complet sur le monde de la finance.

 

Article précédent:

Article suivant: