Pour Gagner votre Indépendance Financière, votre Mode de Vie Est plus Important Que votre Salaire

mode de vie

Jacob Lund Fisker, l’auteur du livre Extreme Retirement Early et du blog du même nom a atteint l’indépendance financière en 5 petites années.

Sans être un génie de l’investissement et sans diplôme particulier. Sans recette miracle et sans avoir gagné au loto.

Jacob Lund Fisker est un peu comme Monsieur Tout le monde à deux exceptions près : il s’est fixé le bon objectif et s’est donné les moyens de l’atteindre.

L’indépendance financière est un mot qui bien souvent évoque en nous les fantasmes les plus fous. On se prend à rêver au million sur le compte en banque, au chalet luxueux à la montagne, à la Ferrari qui sommeille dans notre 150 mètres carrés en plein cœur de Paris, etc.

Gonflés à bloc et encouragés par une modernité dont les symboles de réussite sociale se mesurent à la taille de notre portefeuille, nous décidons d’entrer dans la course à l’accumulation, au « toujours plus », cette nouvelle maladie du siècle pour certains psychologues. 

Dans un tel phénomène d’escalade, il n’y a pas de juste milieu. Ceux qui réussissent sont élevés au rang de Dieux vivants. Et ils ont les moyens d’agir comme tel. Ceux qui échouent sont condamnés à la frustration et au ressentiment permanent.

Dans un monde où les lois de Puissance règnent en maître, il n’y a pas de place pour les perdants. Ceux qui remportent la première manche ont toutes les chances de remporter les batailles suivantes puis la guerre. Comme le dit Jean Louis Servan-Schreiber dans son dernier livre, les riches ont gagné.

Face à un tel constat, on peut bien sombrer dans la dépression et se dire que les choses ne sont pas justes. On peut accuser les riches de tous les maux. On peut légiférer pour redistribuer la richesse des uns vers les autres dans un souci de « justice sociale ». On peut rester prostré chez soi le visage devant le miroir à se demander ce qui ne va pas chez nous.

Mais on peut aussi prendre le taureau par les cornes et se poser les bonnes questions.

Non l’indépendance financière n’est pas réservée aux ultra-riches. Non l’indépendance financière n’est pas synonyme d’oisiveté passive et ennuyeuse. Non il ne faut pas être un génie de la finance pour gagner son indépendance financière en 5 ans. 

La plupart des gens ont entendu parler d’un fonds d’urgence. Pourtant peu d’entre eux ont pris suffisamment de temps pour étudier précisément la question.

Le fonds d’urgence représente l’indépendance financière à son niveau le plus basique. Vous avez accumulé une somme d’argent suffisante pour subvenir à vos besoins les plus élémentaires.

Si l’on considère le niveau d’épargne requis pour subvenir à nos besoins, il faut par exemple 4 années de travail pour 1 année de liberté avec un taux d’épargne de 20% (80/20). Si notre taux d’épargne est de 50%, alors 1 année travaillée équivaut à 1 année sabbatique. Etc.

On en vient ainsi à la formule générique : A = (1-r)/r avec r le taux d’épargne et A le nombre d’années travaillées pour une année libre.

Evidemment, les plus perspicaces d’entre vous auront remarqué que le calcul précédent ne prend pas en compte les intérêts calculés sur votre argent si vous décidez de faire travailler ce dernier.

En reprenant la formule des intérêts composés et en la combinant avec notre formule du fonds d’urgence, on obtient alors l’équation suivante :

A = (r)/(1-r)((1+i)^M-1)/(i)

Avec A = nombre d’années nécessaire pour atteindre l’indépendance financière, r le taux d’épargne, i le taux d’intérêt et M le nombre d’années du placement.

En faisant varier les facteurs présents dans la formule, on se rend ainsi compte qu’un taux d’épargne de 15% requiert 35 années de travail avant de gagner son indépendance financière avec un taux de rendement annualisé optimiste de 6%, environ 20 années avec un taux de 10% ou encore 45 années avec un taux de 4%.

En revanche, si l’on compare un taux d’épargne de 10% soit un levier (r)/(1-r) = 0,11 et un taux d’épargne extrême de 75% soit un levier de (r)/(1-r) = 3, on se rend compte que le dernier levier est 27 fois plus important que le premier !

Même en laissant la magie des intérêts composés opérer et en battant le marché régulièrement, vous conviendrez qu’il paraît bien difficile de battre un facteur 27.

Voici donc la conclusion à laquelle Jacob Lund Fisker est arrivé : un taux d’épargne extrêmement élevé conduit à une indépendance financière extrêmement rapide. En épargnant 75% de ses revenus, ce dernier a gagné son indépendance financière en 5 petites années seulement.

Le taux d’épargne est bel et bien le facteur le plus important dans l’équation de l’indépendance financière.

Et le taux d’épargne ne représente rien d’autre que votre capacité à garder l’argent que vous gagnez.

Peu importe que vous touchiez 1500 ou 10.000 euros. Si vous dépensez tout l’argent que vous gagnez, vous ne serez jamais en mesure de gagner votre indépendance financière.

Bien sûr, cela demande une vraie stratégie et une profonde remise en question de votre mode de vie actuel. Il faut évidemment un salaire décent et beaucoup d’imagination pour épargner 75% de ses revenus.

Mais que vous décidiez de gagner votre indépendance financière dans les 5, 10, 15 ou 20 prochaines années, la conclusion reste la même : votre mode de vie est plus important que votre salaire.

Pour aller plus loin et découvrir la stratégie de Jacob Lund Fisker, découvrez le résumé du livre Extreme Retirement Early publié par l’Ecole des Finances Personnelles.

A propos de l'auteur...

Thibaud Eigle est le fondateur de l'Ecole des Finances Personnelles. Il a notamment travaillé pendant près de 10 ans dans des domaines aussi variés que l'Audit, la Banque et le Capital Risque. C'est cette expérience riche et multiforme qui lui donne aujourd'hui un regard si complet sur le monde de la finance.

 

Article précédent:

Article suivant: