Get Momentum (de Jodi et Jason Womack)

Get Momentum

Introduction

Vous sentez-vous parfois coincé(e) malgré tous vos efforts pour atteindre les objectifs que vous vous êtes fixé(e) ?

Le momentum désigne bien plus que le simple fait d’accomplir les choses. C’est ce sentiment de satisfaction, cette croyance que vous pouvez réaliser de grandes choses et compléter des projets importants qui vous permettent de vous accomplir à la fois personnellement et professionnellement.

Grâce à « Get Momentum », vous allez être coaché pour acquérir l’état d’esprit, les compétences et les outils requis pour progresser dans tous les domaines de votre vie – qu’ils soient personnels ou professionnels – et qui vont vous permettre de vivre une vie pleine et moins stressante.

Les auteurs du livre – Jodi Womack et son mari Jason Womack – nous livrent leurs conseils avisés en matière de psychologie du changement et nous expliquent comment diriger notre attention pour se sentir plus épanoui aussi bien dans notre vie personnelle que professionnelle.

Jodi et Jason Womack partagent un savoir acquis grâce à la fondation réussie d’un cabinet de coaching pour cadres ainsi qu’à l’organisation d’ateliers de leadership dans leur ville natale et dans plus de 20 pays à travers le monde.

Contrairement à ce que promettent de trop nombreux livres de développement personnel, les 2 auteurs pensent qu’il n’existe pas une formule toute faite pour réussir dans la vie. « Get Momentum » vous apprend à faire des changements proactifs en vous basant sur des fondations solides prenant pour critère votre propre qualité de vie.

Jodi et Jason Womack proposent une méthode claire et étape par étape pour définir vos critères personnels pour vous permettre de prendre votre élan, améliorer votre vie et donner un second souffle à votre carrière.

En bref

Que ce soit en politique, dans les affaires ou dans la vie de tous les jours, le momentum est souvent crucial pour atteindre vos objectifs.

Forts de leurs 20 années d’expérience en tant que professionnels du développement personnel, Jason Womack et Jodi Womack expliquent comment vous pouvez sécuriser, maintenir et étendre votre momentum pour compléter vos projets professionnels et atteindre vos objectifs personnels.

Ils présentent des recommandations utiles pour utiliser le momentum au cours de 5 phases bien distinctes : la construction de la motivation, la recherche de mentors, le franchissement d’étapes, le suivi des progrès effectués et les actions correctives.

Les Womacks expliquent très clairement comment créer, développer et entretenir le momentum dans votre vie personnelle et professionnelle.

Dans ce résumé, vous allez notamment apprendre :

  • Pourquoi vous avez besoin du momentum,
  • Comment travailler au sein des 5 stades du momentum,
  • Comment vous pouvez construire et maintenir le momentum en dépit des obstacles rencontrés.

Les 10 Idées Clés

  1. Vous pourriez vous retrouver bloqué alors que vous poursuivez vos objectifs les plus importants.
  2. Vous avez besoin du momentum pour vous débloquer et repartir de l’avant.
  3. Rédigez un « journal de momentum » pour gérer vos activités alors que vous poursuivez vos objectifs.
  4. Le momentum passe par 5 stades successifs : la motivation, les mentors, les étapes clés, le suivi et la correction.
  5. La motivation : vous savez pourquoi vous voulez accomplir quelque chose.
  6. Les mentors : les conseillers expérimentés peuvent vous indiquer la marche à suivre alors que vous poursuivez vos objectifs.
  7. Les étapes clés : divisez votre projet en sous projets facilement gérables.
  8. Le suivi : suivez vos progrès.
  9. La correction : soyez prêt à remplacer les processus et les tactiques qui ne fonctionnent pas.
  10. Trouvez le temps dans votre vie pour les gens et les activités qui comptent le plus pour vous.

Version audio

Résumé complet

Réaliser vos rêves ?

Si vous êtes comme la plupart des gens, lorsque vous vous battez pour un objectif qui compte pour vous, vous pourriez à un moment donné vous enliser. Peut-être est-ce parce que vos actions ne sont pas suffisamment porteuses de sens pour vous permettre d’atteindre votre objectif tant désiré.

Cela peut par exemple concerner une cible professionnelle, comme un changement de carrière important. Ou peut-être avez-vous un pont personnel à traverser, comme le fait d’opter pour un style de vie meilleur pour la santé.

Si vous vous sentez débordé ou bloqué, si ce que vous devez accomplir vous parait trop difficile, et si vous ne savez pas par où commencer, vous avez besoin du momentum.

Les personnes qui se retrouvent en situation de blocage se trouvent fréquemment des excuses internes similaires :

  • « Je ne sais pas » – Vous n’avez aucune idée de comment ou quand ou par où commencer. Vous ne connaissez personne qui puisse vous donner des conseils précieux. Vous n’êtes pas sûr à 100% que votre objectif soit réalisable. Vous ne savez pas à quoi vous attendre au final.
  • « Ce que j’ai déjà me va bien » – Les choses ne vont pas suffisamment mal pour que vous éprouviez le besoin d’y changer quoi que ce soit. Vous vous dites qu’il est inutile de vouloir réparer ce qui n’est pas cassé.
  • « J’ai échoué précédemment » – Vous avez essayé de faire des progrès mais cela n’a pas fonctionné comme vous l’entendiez. Pourquoi les choses seraient-elles différentes cette fois ? A quoi bon faire cet effort là désormais ?
  • « Je suis perdu » – Vous n’avez aucune garantie que si vous atteignez votre objectif, les choses se passeront mieux pour vous. Peut-être même vont-elles empirer.
  • « Je suis débordé » – La vie est suffisamment compliquée comme ça. Cela pourrait même s’empirer si vous insistez trop.

Les 3 principales raisons externes qui peuvent empêcher les gens d’atteindre leurs objectifs sont :

  1. « Les personnes qui ont offert leur soutien ne se sont finalement pas manifestées. » – Cela peut effectivement être un problème si vous dépendez trop des autres pour atteindre vos objectifs.
  2. « Vous avez obtenu des informations. Seulement, vous en avez obtenu trop et au mauvais moment. » – Vous n’êtes ainsi pas en mesure de vous concentrer sur ce qui est important pour vous. Vous êtes submergé par des données de toutes sortes (internet, papier, radio).
  3. « Vous vous battez pour trouver un équilibre de vie parfait entre votre travail et votre vie personnelle. » – Vous pensez que vous devez être un professionnel d’exception, un parent irréprochable, un partenaire idéal et brillant quel que soit le domaine considéré. Peu de gens atteignent un tel degré de perfection…

Les activités non essentielles

De nombreux objectifs que nous nous fixons sont d’ordre personnel et n’ont rien à voir avec notre activité professionnelle.

C’est la raison pour laquelle ces derniers peuvent parfois nous paraitre moins importants. Peut-être avez vous envie d’écrire un roman, de sculpter ou de jardiner. Bien souvent, les gens rangent ces objectifs dans la catégorie des activités « non essentielles ».

Bien qu’ils ne soient pas nécessairement générateurs de revenus, ces objectifs peuvent être vitaux pour votre épanouissement. Ne pas faire en sorte de les atteindre peut vous amener à éprouver les regrets les plus vifs.

Les objectifs non essentiels manquent fréquemment de deadlines ce qui a pour conséquence que les gens n’en font pas une priorité. Ce sont des activités dont on se dit qu’on les réalisera « un jour » mais ce jour là ne se présente pour ainsi dire jamais. Il est de votre responsabilité de prioriser ce qui compte le plus pour vous.

Les personnes qui sont bloquées ont en commun une habitude contreproductive qui consiste à faire « ce qui marchait avant ».

Par exemple, pour atteindre un nouvel objectif professionnel avec un timing serré, votre premier réflexe va consister à faire des heures supplémentaires.

Dans le contexte actuel d’agendas bien remplis, faire des heures supplémentaires sur un projet isolé risque aussi de diminuer le nombre d’heures que vous allez passer sur d’autres projets ou dans votre vie personnelle.

Pour progresser dans l’accomplissement d’un nouvel objectif, vous devez faire les choses différemment et non pas empiler les heures sans réflexion préalable aux conséquences que cette décision peut provoquer.

Les étapes du momentum

Pour atteindre vos objectifs, vous avez besoin du momentum.

Lorsque vous êtes dans le momentum, vous comprenez que vous pouvez et que vous allez faire ce que vous devez faire, que vous ressentez un sentiment d’épanouissement quotidien et que vous faites des progrès visibles concernant les objectifs que vous vous êtes fixé.

Voici les 5 stades du momentum :

1/ La motivation

Au premier stade du momentum, demandez-vous :

« Comment est-ce que je souhaite être reconnu ? »

Et pensez à cela comme une forme d’héritage.

Définissez ce qui vous motive. Une fois que vous aurez compris l’origine de votre motivation, vous saurez ce que vous devez faire de votre vie et vous saurez également dans quoi vous ne devrez pas perdre votre temps.

Pour sécuriser et maintenir votre momentum, gardez à l’esprit pourquoi vous cherchez à atteindre vos objectifs spécifiques.

Tenez un « journal de momentum ».  Listez tous les projets que vous voulez accomplir. Discutez en avec votre famille, vos amis et vos collègues. Plus vous parlez de vos projets potentiels, plus ces derniers vont devenir réels et plus vous serez excité à l’idée de réaliser les plus motivants d’entre eux.

Avec l’excitation grandissante, votre motivation pour vous concentrer sur l’un de ces projets va suivre le même chemin et cela vous permettra de conclure la première phase du momentum avec succès.

Pour construire votre motivation, « rendez-vous les choses faciles en ayant les idées claires sur la destination que vous souhaitez atteindre ». Plus votre objectif est clairement défini, plus vous avez de chances de l’atteindre.

Choisissez un objectif « BHAG » comme le dit l’expert en leadership Jim Collins (B pour Big soit Grand en français, H pour Hairy soit Effrayant en français, A pour Audacious soit Audacieux en français et G pour Goal soit Objectif en français).

Une fois que vous avez choisi votre objectif, lisez tout ce qui se rapporte à cet objectif et notamment comment d’autres que vous ont réussi à atteindre des objectifs similaires.

Utilisez votre « journal de momentum » pour enregistrer vos progrès au fil de l’eau. Parfois, le simple fait de tenir un journal écrit est motivant. Pour rester motivé, honorez chaque action accomplie tout au long du chemin.

Attendez-vous à rencontrer des obstacles sur le chemin qui mène à la réussite de vos projets.

Listez dès maintenant au moins 5 obstacles qui vous empêchent d’avancer dans vos projets actuels ou qui pourraient vous empêcher d’avancer à l’avenir.

Réfléchissez aux étapes que vous pourriez suivre pour éliminer vos blocages et minimiser leurs effets négatifs. Faites le suivi de la manière dont vous occupez votre temps chaque semaine et éliminez les activités qui vous prennent du temps et ne vous apportent rien. Utilisez le temps ainsi économisé pour le mettre au service de votre objectif.

2/ Les mentors

Au deuxième stade du momentum, posez-vous la question : 

« De qui puis-je apprendre ? »

Et tournez-vous vers un mentor pour obtenir des informations et une direction.

Les mentors sont des gens qui ont l’expérience que vous cherchez à avoir. Vos mentors doivent être en mesure de partager leur connaissance avec vous, soit directement avec vous soit à travers leurs écrits ou travaux disponibles.

Cherchez un mentor qui peut vous guider, peut-être un patron, un professeur, un parent ou même un ami.

Les mentors expérimentés peuvent vous aider à construire le momentum et vous apporter de l’aider de 3 manières principales :

  • « Les mentors vous aident à construire votre résilience » – Ils peuvent partager avec vous des histoires d’autres personnes qui ont franchi les obstacles que vous rencontrez à l’heure actuelle. Ces histoires vous aideront à avoir un point de vue plus objectif sur les difficultés que vous rencontrez.
  • « Les mentors peuvent rebooster votre productivité et vos performances au travail » – Ils ont une perspective indépendante qui peut vous aider à voir votre objectif de manière différente et innovante.
  • « Les mentors peuvent vous aider à trouver des personnes intelligentes » – Un mentor peut vous aider à rencontrer des leaders dans leur domaine qui pourront vous apporter une aide précieuse dans la poursuite de votre projet ou de votre objectif.

Si un mentor peut effectivement apporter une aide précieuse, une équipe de mentors offre de multiples possibilités.

Essayez d’entrer en contact avec au moins 3 mentors qui peuvent partager avec vous leur connaissance et leur expérience.

Étendez votre réseau en incluant des personnes desquelles vous pouvez apprendre et sur lesquelles vous pouvez prendre exemple. Sélectionnez ces personnes avec soin car elles vont désormais faire partie de votre vie. Choisissez celles qui vous influencent positivement.

3/ Les étapes clés

Au troisième stade du momentum, demandez-vous :

« Quels sont les 3 sous-projets que je peux compléter ? »

Pour atteindre n’importe quel objectif, vous avez besoin d’étapes clés, « d’événements significatifs dans le progrès accompli ou le développement » de l’objectif que vous poursuivez. Divisez vos projets en petits segments à compléter rapidement.

Divisez un projet de long terme en intervalles de 3 mois ponctués par des deadlines. Calibrez vos objectifs sur des segments d’un mois. Ces segments deviendront alors des sous projets ou des étapes clés.

Organiser l’intégralité de votre projet en étapes clés le rend tout simplement plus gérable. Les étapes clés vous aident à éviter de vouloir tout faire en même temps. Elles rendent l’envergure d’un projet plus gérable et moins intimidante.

Le fait de progresser petit à petit vous donne l’opportunité d’être couronné de succès chaque fois que vous complétez un sous-projet de 3 mois. Et cela vous permet de construire du momentum.

Fixez-vous des deadlines réalistes et en lesquelles vous croyez. Au moment de planifier vos projets, créez des listes de tâches et associez-y les personnes que vous souhaitez voir intervenir. Votre liste doit contenir 50 à 100 tâches à accomplir. Si vous ne parvenez pas à atteindre ce nombre, c’est que votre projet n’est pas assez grand pour que vous ayez besoin de le segmenter.

Suivez la règle des 30/30 pour gérer votre projet, et celle du 90/90 pour gérer votre planning.

Chaque jour, passez 30 minute à travailler un aspect de votre projet qui se produira au moins 30 jours plus tard. Cela vous permet de réduire le nombre de deadlines à respecter plus tard.

Pour suivre la règle du 90/90, passez chaque mois 90 minutes à travailler sur un aspect de votre projet qui se produira au moins 90 jours plus tard. Cette heure et demie passée à travailler est un investissement dans votre avenir.

La règle des 30/30 et celle des 90/90 vous aident à éviter de rester bloqué grâce à l’effet bénéfique du momentum qui appelle le momentum.

4/ Le suivi

Au quatrième stade du momentum, vous devez examiner la question suivante :

« Quelles choses positives sont en train de se produire ? »

Pour continuer d’avancer, suivez vos progrès régulièrement. Dans le cas contraire, vous risquez de faire machine arrière et de perdre le momentum.

Un suivi efficace consiste à identifier les indicateurs qui vous montrent concrètement vos progrès. Faites en sorte de les rendre quantifiables – des nombres, une durée, de l’argent, des distances, des clics, des pages écrites – tout ce que vous pouvez mesurer. Si votre projet implique d’autres personnes, suivez leurs progrès également.

Ne dépassez pas les 3 à 5 indicateurs et affichez les sur un tableau que vous pouvez consulter facilement. Ce type de suivi vous permettra de rester au top de votre projet puisque vous serez en mesure de suivre ce qui marche et ce qui ne marche pas.

Grâce à ces données, vous pourrez ajuster votre trajectoire si nécessaire, et vous pourrez reconnaitre et célébrer vos progrès en construisant du momentum.

Une fois que vous aurez complété votre projet, montrez de la gratitude aux personnes qui ont contribué à votre succès.

Un débriefing en bonne et due forme est la meilleure manière de récolter des données solides et utiles sur ce que vous avez bien fait et sur ce que vous avez moins bien réussi et que vous pouvez donc améliorer.

Voici 4 sujets que vous pouvez examiner de près au moment de faire votre débriefing personnel :

  1. « Qu’est-ce-qui a particulièrement bien fonctionné pour vous ? » – Ce sont des actions que vous pourrez répéter à l’avenir.
  2. « Quels aspects n’ont pas fonctionné comme vous le souhaitiez ? » – Eviter ces actions à l’avenir.
  3. « Quels ont été les plus gros risques que vous avez pris ? » – Ont-ils été réellement payants ?
  4. « Si l’argent, le temps et les ressources n’étaient pas des facteurs de réussite, que feriez-vous différemment ? » – Imaginez le projet idéal et quels facteurs sont susceptibles de le rendre parfait.

5/ Les corrections

Le 5ème stade du momentum est celui où vous répondez à la question :

« Quel changement dois-je opérer pour continuer d’avancer ? »

Parfois, vous devez modifier votre approche pour continuer votre route. Assurer le suivi de vos progrès est crucial.

Lorsque vous remarquez que quelque chose ne se passe pas comme prévu, vous pouvez modifier votre rétroplanning en fonction.

Au moment de prendre votre décision sur le changement à apporter ou non, n’oubliez pas de vous demander ce que vous pouvez faire en plus ou en moins pour continuer d’avancer. Sollicitez les conseils d’experts et de vos mentors. Demandez l’aide de personnes extérieures à votre projet qui sont susceptibles de vous aider.

Ne faites qu’un seul changement à la fois – que cela concerne votre objectif, l’information que vous recherchez ou vos processus.

Si votre objectif est tellement dur à atteindre que vous ne faites aucun progrès notable, alors il vaut sans doute mieux en changer.

Si vous avez besoin de nouvelles informations, alors lisez davantage de journaux et de magazines, et approfondissez vos recherches sur internet et en utilisant toutes sortes de ressources à votre disposition.

Lorsque vous passez en revue vos processus, déterminez ce que vous pouvez automatiser, déléguer ou éliminer. Ajoutez vos conclusions à votre journal de momentum.

L’entretien du momentum

Utilisez votre journal pour lister toutes les idées et les problèmes qui vous restent à l’esprit au sujet de vos projets et de vos objectifs.

Choisissez-en un à la fois sur lequel vous concentrer. N’essayez pas de tout résoudre en même temps. Faites plutôt en sorte de rechercher des progrès durables, petit à petit, une étape à la fois.

Et surtout, notez vos progrès régulièrement dans votre journal de momentum…

A propos de l'auteur...

Thibaud Eigle est le fondateur de l'Ecole des Finances Personnelles. Il a notamment travaillé pendant près de 10 ans dans des domaines aussi variés que l'Audit, la Banque et le Capital Risque. C'est cette expérience riche et multiforme qui lui donne aujourd'hui un regard si complet sur le monde de la finance.

 

Article précédent:

Article suivant: