La Joie d’Etre Retraité

investissement financier

Caractéristiques

Titre original : The Joy of Retirement
Version papier :  288 pages
Temps de lecture estimé : 8 heures
Achat du livre : cliquer ici

Version audio

Téléchargement de la version audio : cliquer ici

A propos des auteurs

David C. Borchard est l’auteur de Will the Real You Please Stand Up : Find Passion in Life & Work et est à créditer de plusieurs autres ouvrages sur la thématique de l’équilibre de vie entre carrière professionnelle et vie privée. Il est consultant en entreprise et a notamment eu pour client le département d’état américain pour l’éducation, la sécurité sociale américaine, et bien d’autres types d’administrations américaines.

Patricia A. Donohoe est pasteure et a enseigné l’anglais et le journalisme dans le supérieur. Elle a également été rédactrice en chef de plusieurs magazines et en charge des relations publiques pour un important collège universitaire.

Introduction

Lorsque les gens atteignent les 50 ans, ils commencent à se poser la question de la retraite. Bien souvent, ces derniers imaginent un style de vie passif, passant leur temps chez eux ou dans une association de retraités. Dans leur livre, La joie d’être retraité, David Borchard et Patricia Donohoe redéfinissent la retraite comme une opportunité de transformer véritablement sa vie, ce qui ne signifie d’ailleurs pas nécessairement la fin de la carrière professionnelle.

Dans ce livre profond et provocateur, les 2 auteurs nous aident à élaborer notre vision de la vie pour faire des années de retraite qui s’annoncent un véritable âge d’or. Ils listent notamment les activités qui sont susceptibles d’épanouir un grand nombre de retraités et nous encouragent à faire preuve d’une réelle introspection pour découvrir ce qui nous rendra heureux et donnera du sens à notre vie.

La joie d’être retraité est un livre pratique qui contient de nombreux questionnaires et cas pratiques pour permettre au lecteur de mettre en pratique les concepts qu’il découvre au fil des pages.

Réinventer sa vie

L’un des plus gros challenges auquel les quinquagénaires doivent faire face est de vivre une vie épanouissante et pleine de sens qui soit en accord avec la personne qu’ils sont devenus. Cette nouvelle manière de vivre doit tirer parti des opportunités de vie sociale, de travail et d’éducation qui sont désormais accessibles à ces générations.

Plutôt que d’employer le mot « retraite », les auteurs suggèrent d’employer le mot « réinvention de vie ». La retraite est en effet un mot connoté négativement qui suggère la passivité voire l’isolement qui serait dû à un âge trop avancé pour apporter quoi que ce soit à la société. Au contraire, la réinvention de sa vie suggère davantage une décision proactive qui permet de changer le cours de sa vie.

Les gens qui souhaitent changer de vie peuvent s’appuyer sur 3 raisons majeures pour asseoir leur décision :

  • Le style de vie du retraité (ou du rentier) permet un style de vie avec davantage de liberté personnelle,
  • Lorsque l’on atteint la barre des 50 ans, la prise de conscience qu’il ne nous reste finalement pas tant de temps que cela sur Terre doit nous pousser à nous montrer d’autant plus créatif pour profiter au maximum de la vie,
  • A 50 ans, les individus ont une certaine expérience de la vie qui doit leur permettre de se montrer beaucoup plus sage. Ils doivent avoir appris à déterminer ce qu’ils souhaitent réellement faire de leur vie future.

Réinventer sa vie ne signifie pas faire tout et n’importe quoi au motif qu’il faut absolument en changer. Ce qui est sûr en revanche, c’est que si la voie dans laquelle vous vous êtes engagé ne vous satisfait plus, alors il est sans doute temps d’agir pour vous sortir de l’impasse.

Pour déterminer le degré de changement que vous êtes prêt à introduire dans votre vie, les 2 auteurs suggèrent que vous vous posiez les questions suivantes et que vous preniez le temps d’y réfléchir : serai-je vraiment heureux si ma vie se poursuit ainsi dans les 10 prochaines années ? Est-ce-que j’éprouve le même enthousiasme au sujet de ma situation professionnelle et personnelle que par le passé ? Est ce que la vie que je mène actuellement me procure de l’énergie ? Est-ce-que je me sens vraiment prêt à prendre ma retraite ou est-ce-que j’estime qu’il y a encore beaucoup de choses que je souhaite accomplir ? Suis-je heureux de l’endroit où je vis ? Ma situation professionnelle et personnelle me permet-elle d’exploiter au mieux mes talents et mes centres d’intérêt ?

Si les réponses que vous apportez aux questions précédentes sont positives, alors vous êtes très certainement pleinement épanoui dans votre vie de tous les jours. L’adéquation entre vos valeurs et vos centres d’intérêt est à son maximum. Dans ce cas, il n’y a évidemment aucun changement à apporter à votre vie.

Si les réponses que vous apportez à ces questions sont globalement positives, alors vous êtes très certainement épanoui dans votre vie de tous les jours. Vous avez là aussi intérêt à poursuivre vos objectifs de vie de la même manière en y apportant quelques modifications pour vous sentir encore plus vivant.

Si les réponses que vous apportez à ces questions sont plutôt négatives, alors vous avez sûrement un besoin urgent d’effectuer des changements majeurs dans votre vie. Dans ce  cas, vous devez déterminer ce que vous devez changer ou arrêter pour vous sentir plus heureux. Un excellent indicateur de votre degré d’épanouissement consiste à prêter attention à votre niveau d’énergie, votre degré d’optimisme, votre curiosité et votre niveau d’activité physique.

Selon les 2 auteurs, chaque être humain est constitué d’un moi visible et d’un moi caché. L’entrée dans la cinquantaine représente ainsi une excellente opportunité de découvrir notre moi caché. Ce moi caché est d’ailleurs constitué d’un potentiel illimité et insoupçonné de talents et d’intérêts. Il existe ainsi différentes possibilités pour découvrir son moi caché. La thérapie avec un professionnel sérieux reste l’outil privilégié pour se connaître soi-même. Vous pouvez bien sûr suivre des pistes moins onéreuses en interrogeant vos proches pour qu’ils vous fassent un retour sur vos traits de personnalité ou même lire des livres spécialisés. Ces derniers représentent d’ailleurs une formidable opportunité d’introspection qui peut vous servir de référence encore plusieurs années plus tard.

Gérer les transitions

Avant d’apprendre à gérer une transition, il convient de comprendre ce qu’est exactement une transition et en quoi cette dernière est différente du changement.

Le changement se réfère à un événement alors qu’une transition se réfère davantage à un processus. Un changement de vie majeur déclenche généralement une réaction en chaîne interne à l’individu alors que les transitions nécessitent plutôt que l’individu s’adapte dans le temps à une situation de vie modifiée. Le processus d’ajustement peut être inconfortable et chronophage, mais il peut également résulter en une renaissance particulièrement excitante et épanouissante. En réalisant qu’ils ne sont tout simplement pas immortels, les quinquagénaires doivent prendre conscience que le temps qu’il leur reste est extrêmement précieux et qu’il sera leur meilleur allié durant les moments difficiles de leur période de transition.

Il existe deux types de transition. Le premier type de transition est ce que l’on pourrait appeler une transition de réaction qui implique de devoir gérer un changement extérieur majeur comme le décès d’un être cher. Le second type de transition est ce que l’on pourrait appeler une transition de développement qui consiste à accepter que les personnes que nous avons connues par le passé ne sont plus exactement les mêmes.

Une transition peut être douloureuse et bouleversante, mais elle procure également la possibilité de s’accomplir soi-même tout en retrouvant une nouvelle forme d’énergie. Pour que cela se produise, il faut néanmoins accepter que le processus de perte aille à son terme et être en mesure d’accorder à cette perte la place qu’elle mérite dans notre vie. Pour continuer d’avancer mentalement et émotionnellement, il faut accepter de voir le temps faire son œuvre et rester alerte pour déceler de nouvelles opportunités avec un esprit et un cœur ouverts.

Les auteurs proposent de se poser les questions suivantes pour connaître son degré de préparation à la transition : depuis combien d’années suis-je dans une situation professionnelle stable ? Comment décrirais-je les souvenirs qu’il me reste des changements qui se sont produits dans ma vie passée ? Ai-je déjà été en mesure de m’adapter rapidement et de manière satisfaisante à de profonds changements de vie.

Il est fréquent et normal de ressentir de l’appréhension à l’idée du changement. Le changement est une source fréquente d’anxiété pour beaucoup de personnes. Il existe de nombreuses manières de gérer le stress qui accompagne les changements de vie majeurs et les transitions. En voici un bref aperçu :

  • Utilisez le concept du chapitrage de vie. Vous devez penser votre vie comme un livre constitué de plusieurs chapitres. Les pages blanches des futurs chapitres vous aideront à imaginer votre vie avec des matériaux intéressants et qui ont du sens pour vous.
  • Forgez-vous une vision attrayante du futur. Vous devez forger une vision solide et enthousiasmante de votre avenir pour éclairer votre esprit et déterminer votre carte mentale pour accomplir pleinement votre potentiel.
  • Pratiquez une activité physique régulière. La pratique régulière de l’exercice physique est particulièrement bénéfique aux personnes qui sont soumises à un stress régulier.
  • Entourez-vous de personnes de confiance. Lorsque nous sommes soumis à une forte dose de stress, nous avons tendance à nous laisser envahir par les émotions plutôt que d’agir pour avancer. Il est essentiel de savoir s’entourer des bonnes personnes qui nous aideront à nous sentir calme et à prendre les bonnes décisions.
  • Entrainez-vous à prendre des décisions au quotidien. En exerçant son pouvoir de décision sur les petites choses du quotidien, il devient ainsi plus facile de retrouver un sentiment de contrôle propice à reprendre sa vie en main.
  • Planifiez votre avenir avec votre partenaire si vous êtes en couple. Une transition ne peut se planifier pour le seul individu si ce dernier vit en couple. Faites en sorte de vous mettre d’accord avec votre partenaire avant toute prise de décision hâtive.

Utiliser son imagination

Chacun a en lui les germes d’une puissante capacité d’imagination. En exploitant cette source insoupçonnée de puissance, vous serez en mesure de modeler votre nouvelle vision de vie beaucoup plus créative et satisfaisante que vous n’auriez pu l’imaginer. Les clichés, les présupposés, les opinions infondés et les stéréotypes sociaux peuvent détruire vos rêves et vos visions les plus inspirantes.

Certains d’entre nous pensent à tort qu’ils doivent être des artistes reconnus pour être créatif. D’autres pensent également que la créativité est un don qui ne s’apprend pas. Ces préjugés sont malheureusement faux et empêchent certaines personnes d’avancer tandis que d’autres ont compris depuis longtemps le potentiel qu’elles peuvent tirer de ces sources de créativité pour mener une vie épanouissante et même une carrière professionnelle extrêmement brillante.

Les personnes qui souffrent d’un manque de confiance dans leur potentiel d’imagination éprouvent les pires difficultés à changer et à imaginer leur avenir différemment de leur passé. Certaines questions peuvent néanmoins leur permettre de rouvrir leur esprit imaginatif et leur montrer la voie pour penser hors des sentiers battus : pensez à une dizaine de raisons pour lesquels les chiens ont une queue ? De combien de manières inhabituelles est-il possible de gonfler un ballon ? Si vous étiez en mesure de revenir en arrière, quel conseil donneriez-vous au jeune de 20 ans que vous étiez alors ? Citez 15 manières différentes d’utiliser une olive, en plus du simple fait de la manger ? Si le temps, la santé et l’argent n’étaient pas des obstacles, quelles sont les 6 choses que vous souhaiteriez accomplir avant d’avoir quitté ce monde ?

Découvrir ses passions est le meilleur moyen d’être en mesure d’activer son imagination. Une passion représente le potentiel qui réside dans chacun d’entre nous pour transformer une vie paisible et satisfaisante en une vie incroyablement plus enthousiasmante et pleine de sens. Evidemment, chaque individu a des passions qui lui sont propres et certaines passions se révèlent d’ailleurs avec le temps. Une passion née dès lors qu’un individu commence à ressentir un fort besoin d’évoluer et de faire éclater au grand jour l’individu unique qu’il a toujours voulu devenir. Ce processus d’individuation comme l’a baptisé Carl Jung doit être accueilli dans les meilleures conditions. Pour entretenir le réveil de l’imagination, vous devez faire en sorte d’exercer votre créativité chaque jour, quel que soit le domaine de votre vie.

Déterminer ses thèmes de vie

Il existe différents thèmes de vie à choisir pour les personnes qui atteignent l’âge des 50 ans et qui souhaitent avoir une image claire de leur avenir.

Le premier type d’individu est qualifié d’ « éminence grise » par les 2 auteurs. Ces personnes recherchent avant tout le travail et la stabilité pour leurs vieux jours. Leur carrière, du moins une bonne partie de cette dernière, reste un puissant vecteur de motivation pour eux et ils ne souhaitent pas pour le moment prendre leur retraite. Ce besoin de poursuivre leur carrière peut être lié à un besoin de reconnaissance et de statut social, la volonté d’encadrer les jeunes générations, ou simplement d’apporter une contribution décisive à leur champ d’activité. Si vous vous reconnaissez dans la description précédente, alors différentes options s’offrent à vous pour réussir votre vie future : prendre sa retraite tout en continuant à travailler en tant que consultant indépendant, prendre le leadership d’un projet qui a besoin d’un nouvel élan, devenir le mentor d’un jeune talent en devenir, etc.

Le second type d’individu est qualifié de « chasseur de nouvelle opportunité ».  Ces personnes cherchent à se maintenir dans le monde du travail mais se sentent prêt à accomplir de nouveaux types de missions. Ils se sentent très motivés à l’idée de débuter une nouvelle carrière, créer leur propre entreprise ou bien même imaginer et lancer un nouveau produit de A à Z. Si vous vous reconnaissez dans la description précédente, alors différentes options s’offrent à vous pour réussir votre vie future : récolter des fonds pour un projet qui vous tient à cœur, commencer une nouvelle carrière dans un domaine qui vous passionne, créer votre entreprise, etc.

Le troisième type d’individu est qualifié d’ « explorateur-chercheur ». Ces personnes se sentent prêtes à arrêter de travailler mais cherchent quelque chose d’excitant et de stimulant à réaliser durant leur temps libre. Elles sont ainsi tentées d’acquérir de nouvelles compétences, de voyager dans des endroits exotiques, ou même de se lancer des défis physiques à relever. Si vous vous reconnaissez dans la description précédente, alors différentes options s’offrent à vous pour réussir votre vie future : explorer des endroits dans lesquels vous n’êtes jamais allés et se renseigner sur de nouvelles cultures, pratiquer des sports de compétition ou des activités physiques telles que la voile, la grande randonnée, le tennis ou le vélo, poursuivre leur éducation dans un domaine qui les passionne, maitriser un art ou un savoir faire tel que la peinture, le yoga ou encore les arts martiaux.

Le quatrième et dernier type d’individu est qualifié de « marin-jardinier ». Ces personnes apprécient la stabilité et la relaxation. Elle se sentent prêt à arrêter de travailler mais n’éprouvent pas le besoin ni l’envie de se lancer dans des activités éprouvantes. Elles désirent mener un style de vie paisible pour profiter de la vie et prendre soin d’elles-mêmes. Si vous vous reconnaissez dans la description précédente, alors différentes options s’offrent à vous pour réussir votre vie future : étoffer son réseau d’amis et reprendre contact avec des membres de sa famille, jardiner, rejoindre un réseau de personnes partageant leurs centres d’intérêt, s’impliquer dans une communauté ou un club.

Une fois que vous aurez établi une liste des activités susceptibles de vous permettre de réinventer votre vie, n’hésitez pas à hiérarchiser et à prioriser les activités qui vous tiennent le plus à cœur. En croisant le degré d’intérêt, le temps nécessaire pour pratiquer l’activité et les bénéfices que vous en tirerez, vous devriez être en mesure de faire un choix éclairé et averti.

Ne plus être prisonnier du passé

Chaque individu joue des rôles différents tout au long de sa vie. Ces rôles façonnent très souvent notre personnalité et notre vision du monde. L’identité donne à l’individu un sens profond de ce qu’il est et de la manière de se comporter dans le monde tout en respectant ses croyances. La faculté de changement d’une personne est directement corrélée au degré d’enracinement de l’ego de cette dernière. Plus une personnalité est ancrée dans des croyances personnelles fortes, plus il devient difficile de modifier son sentiment d’identité. Les nombreux rôles joués par les personnes qui commencent à être dans la force de l’âge les amènent bien souvent à un état de réflexion personnelle qui les pousse à se poser des questions identitaires.

Pour tirer profit de cette période douloureuse, il peut être extrêmement profitable de faire un bilan de ses forces et de ses qualités pour déterminer comment les utiliser au mieux et faire en sorte de cultiver ensuite ces aspects positifs.

Etablir des critères d’épanouissement

Durant la majeure partie de la vie d’une personne, le succès est déterminé par des influences extérieures comme le travail, le niveau de rémunération, le lieu d’habitation et la culture dans laquelle elle est impliquée. Ces indicateurs de succès ne s’appliquent plus une fois en retraite. Il faut alors être en mesure de redéfinir des critères de succès pour rétablir un cadre de référence susceptible d’être d’une aide précieuse pour prendre d’importantes décisions de vie.

Pour être en mesure de ressentir un épanouissement sincère et profond, il vous faudra poursuivre des activités que vous trouverez intéressantes et qui seront en accord avec vos valeurs personnelles. Les valeurs personnelles représentent en quelque sorte la structure, la base qui permet à une personne d’exprimer des croyances et qui la guident dans ses choix et ses comportements. Les valeurs influencent également la manière dont une personne se juge elle-même et autrui. Parfois, les valeurs d’une personne peuvent limiter l’impact que cette dernière souhaite avoir dans le monde en raison des pensées négatives que les valeurs de cette dernière lui imposent.

Pour savoir si vous devez réexaminer vos valeurs, vous pouvez vous poser les questions suivantes : l’un de mes objectifs de carrière m’a t-il déjà demandé de remettre en cause mon éthique personnelle ? Mes valeurs professionnelles remettent-elles souvent en cause mes valeurs personnelles ? Mes valeurs personnelles m’empêchent-elles de poursuivre des objectifs qui pourraient s’avérer être plus épanouissants pour moi ?

Si vous avez répondu oui à l’une des questions précédentes, alors vous devriez sans doute réexaminer votre système de valeurs pour faire en sorte que ce dernier ne soit plus un frein à votre épanouissement personnel.

  1. Analysez ce que le succès signifie vraiment à vos yeux en listant l’ensemble des choses que vous associez au succès et évaluer chacune d’elle en fonction de ce qu’elle représente à vos yeux à l’heure actuelle. Parcourez ensuite de nouveau la liste pour évaluer l’importance que prendra pour vous chaque item à l’avenir.
  2. Priorisez vos critères de succès. Etudiez pour cela la différence entre ce qui a de l’importance à vos yeux par le passé et ce qui en a désormais pour vous. Les changements notables indiquent une modification de votre système de valeur.
  3. Appliquez les critères de succès à votre vie. Vous devez déterminer quels changements doivent être faits dans votre vie actuelle pour vivre en accord avec vos valeurs présentes. Faites ensuite en sorte d’adopter un style de vie en accord avec ces dernières.

Concilier ses talents et ses centres d’intérêt

Chaque personne possède des talents/des dons qui lui sont propres et qu’elle doit apprendre à exploiter au mieux. Les talents représentent les domaines d’excellence d’un individu et peuvent être divisés en 3 catégories : les talents appris, les talents naturels et les catalyseurs de personnalité. Cette dernière catégorie de talents désigne les talents qu’un individu peut développer par le biais de la pratique régulière d’une activité annexe.

Il existe une différence fondamentale entre être bon dans ce que l’on fait et aimer ce que l’on fait. Lorsque le talent et l’intérêt sont combinés, ils deviennent une véritable source de motivation qui permet d’être plus engagé et enthousiaste dans son passage à l’action.

Il existe en tout et pour tout 6 sources de motivation différentes : les personnes qui sont davantage attirées par la pensée analytique et aiment résoudre des problèmes en examinant les causes et les conséquences, les coordinateurs-organisateurs qui aiment organiser et planifier leurs activités tout en gardant le contrôle, les artisans qui puisent leur satisfaction dans les travaux manuels, les personnes intuitives qui utilisent davantage leur imagination et leur intuition pour créer (notamment dans le domaine artistique), les inspirateurs qui aiment accompagner les autres pour les aider à croitre et à se développer, et enfin les exécutants enthousiastes qui s’accomplissent dans les activités où ils apprennent et performent. Ces derniers privilégient d’ailleurs un mode de décision basé sur leurs valeurs personnelles davantage que sur la logique froide des faits.

Maintenir son niveau de vitalité

Avec les changements qui accompagnent la vie à la retraite, il arrive fréquemment que les couples expérimentent des problèmes relationnels. Parfois, deux personnes distinctes souhaitent tout simplement suivre des chemins distincts et il n’y a pas d’autre solution que de se séparer plutôt que de compromettre ses désirs et ses besoins profonds.

Néanmoins, il n’est pas toujours nécessaire d’en arriver à ce stade ultime pour parvenir à trouver un compromis qui puisse satisfaire chacun des protagonistes. Voici pour conclure une liste de quelques conseils précieux pour redonner de la vie à une relation de longue durée :

  • Ne cessez jamais de renouveler vos relations. Nouer de nouvelles relations est essentiel surtout dans le cas où vous quittez votre environnement de travail.
  • Partagez vos sentiments et vos pensées. Prendre du temps pour discuter des projets communs est bien souvent une nécessité.
  • Examinez vos postulats. Parfois, les incompréhensions naissent d’un manque de dialogue et de communication sur les projets de vie que nourrissent les personnes qui composent le couple.
  • Faites preuve d’empathie. Mettez-vous à la place de l’autre pour imaginer ce que ce dernier ressent et pense lorsque vous êtes en désaccord.
  • Donnez-vous de l’espace. Chaque couple doit aimer passer du temps ensemble mais doit également apprendre à se laisser du temps pour pratiquer des activités autonomes.
  • Pratiquez l’optimisme. L’attitude a de puissants effets sur l’action, l’humeur et les relations. Une attitude négative de la part d’un des partenaires ou même des deux peut empêcher ces derniers de vivre une vie heureuse et pleine de sens.
  • Etc.

Pour conclure, ne perdez jamais de vue que le meilleur moyen d’être heureux et en bonne santé est tout simplement de prendre le temps de faire les choses qui vous plaisent, au rythme qui vous convient le mieux. Il s’agit très certainement du meilleur moyen pour se maintenir dans une forme physique, intellectuelle, émotionnelle et spirituelle optimale.

A propos de l'auteur...

Thibaud Eigle est le fondateur de l'Ecole des Finances Personnelles. Il a notamment travaillé pendant près de 10 ans dans des domaines aussi variés que l'Audit, la Banque et le Capital Risque. C'est cette expérience riche et multiforme qui lui donne aujourd'hui un regard si complet sur le monde de la finance.

 

Article précédent:

Article suivant: