La Règle Des 4 C Pour Devenir Un Investisseur Professionnel

Investir est une compétence que chacun peut acquérir et qui fait partie intégrante de l’éducation financière. Comme toute forme d’apprentissage, l’investissement est une discipline qui suit une courbe de progression bien précise à laquelle vous ne sauriez vous soustraire et dont les 4 étapes se résument brièvement à : Copier, Comparer, Compiler, et enfin Créer.

C comme… Copier

La première étape du processus d’apprentissage consiste à copier ce que font la plupart des gens.

Dans le cas d’une discipline comme l’investissement, la technique consiste purement et simplement à investir dans des supports qui répliquent la performance du marché dans son ensemble. En bourse, ce sont par exemple les trackers qui répliquent mécaniquement les performances de l’indice CAC 40 – représentatif des 40 plus grosses capitalisations boursières du moment sur le marché boursier français.

Bien sûr, copier ce que font les autres est séduisant en terme de coût émotionnel : nous adorons nous comparer les uns aux autres et nous nous sentons plus en sécurité lorsque notre retour sur investissement nous semble garanti, même à un taux de rendement moyen.

Mais comme la copie ne requiert aucun effort, son coût est nul et le retour sur investissement de l’effort accompli est en conséquence logiquement incertain et parfaitement imprévisible.

C comme… Comparer

La deuxième étape du processus d’apprentissage se borne à comparer.

L’illustration parfaite de ce comportement est donnée par la tendance que nous avons de choisir nos supports d’investissement en fonction des performances passées de ces derniers.

C’est un biais cognitif majeur qui peut s’avérer extrêmement préjudiciable. Rappelez-vous que « les performances passées ne préjugent en rien des performances futures ». Cela peut bien sûr arriver, mais le plus sage est simplement de retenir que le déterminisme n’existe pas dans le domaine de l’investissement.

C comme… Compiler

Cette étape du processus d’apprentissage consiste à compiler une longue liste de règles et de techniques qui ont fonctionné par le passé et qui devraient selon toute vraisemblance continuer à fonctionner.

L’avantage de ce niveau de pratique, c’est qu’il permet de mettre les émotions hors du jeu. Il requiert cependant de bien comprendre pourquoi certaines règles fonctionnent et pas d’autres, ce qui – à ce stade – relève davantage du jugement de valeur que de la démonstration mathématique.

Le problème, c’est que vous n’êtes malheureusement pas le seul à agir de la sorte.

Vous vous retrouvez ainsi en concurrence frontale avec des milliers d’autres investisseurs qui agissent exactement de la même manière que vous. Vous n’avez donc aucune garantie – dans ce cas – de battre le marché et d’obtenir des rendements intéressants puisque vous agissez précisément comme une grande partie de ce marché.

C comme… Créer

La création de nouvelles règles d’investissement représente l’étape ultime de votre courbe d’apprentissage.

Elle consiste à découvrir grâce aux fluctuations des marchés et de l’économie quelle va être l’évolution future d’un actif.

Il faut du temps pour en arriver à ce niveau d’expertise mais la récompense est proportionnelle aux efforts consentis. Ne perdez pas de vue qu’un seul investissement bien réalisé peut parfois suffir à vous mettre à l’abri toute votre vie.

Généralement, les nouvelles stratégies d’investissement voient le jour à ce niveau avant de se diffuser comme une trainée de poudre à l’ensemble de la communauté des investisseurs. Le surplus de performance de l’actif financier comparé à son benchmark n’est alors plus assuré (appelé alpha en jargon financier). De même, sa volatilité (appelée béta en jargon financier) se rapproche de 1, soit une évolution de l’actif financier considérée comme identique à celle de son benchmark.

Pour devenir un investisseur professionnel, vous devez donc parvenir à ce stade ultime de la courbe d’apprentissage de l’investissement pour être en mesure de découvrir avant les autres investisseurs les tendances de fond qui guideront le marché (boursier, immobilier, matières premières, etc.) qui vous intéresse.

Bien sûr, vous n’êtes pas obligé d’atteindre un tel niveau d’expertise pour faire fructifier votre patrimoine.

Dans le contexte actuel de crise monétaire, peu vous importe de battre le marché à tout prix du moment que vous parvenez à préserver votre capital intact en le protégeant de l’inflation et de l’imposition et que votre retour sur investissement satisfait à vos objectifs financiers.

Mais ça, c’est déjà un beau défi, non… ?

 

A propos de l'auteur...

Thibaud Eigle est le fondateur de l'Ecole des Finances Personnelles. Il a notamment travaillé pendant près de 10 ans dans des domaines aussi variés que l'Audit, la Banque et le Capital Risque. C'est cette expérience riche et multiforme qui lui donne aujourd'hui un regard si complet sur le monde de la finance.

 

Article précédent:

Article suivant: