La Spécialisation Est Une Erreur Qui Vous Coûtera Très Cher

Dans un univers socio-économique changeant, la connaissance spécialisée ne vous sera d’aucune utilité pour trouver votre place dans un monde à réinventer. Quelle que soit votre activité, vous serez tôt ou tard pénalisé si vous ne développez que vos compétences professionnelles.

Le marché du travail se précarise

Le coût de formation d’un individu A et d’un individu B dans des domaines de connaissance X et Y est plus important si ces derniers acquièrent des compétences égales dans les 2 domaines que si l’individu A se spécialise dans le domaine X et l’individu B dans le domaine Y.

Le raisonnement peut ainsi se poursuivre à l’infini et se résume de la sorte : plus un domaine de connaissance est divisé en sous-domaines, moins il est coûteux d’en dispenser la formation.

C’est ainsi que fonctionne le marché du travail actuel. Plus vous êtes spécialisé dans un domaine de compétence, plus vous avez de valeur aux yeux d’un employeur.

Le risque dans ce cas est évident. Si la demande pour votre compétence chute brutalement, si cette dernière est externalisée dans un pays à bas coût, ou si la concurrence dans votre spécialité augmente, les conséquences pour vous seront dramatiques. Au mieux, vous aurez à subir une stagnation de salaire, au pire vous vous retrouverez à la recherche d’un emploi.

Et à l’heure où la précarisation du marché du travail s’accélère, c’est un scénario qui devient de plus en plus probable.

Les conséquences pour votre niveau de vie

 Ce qui est vrai dans le cadre du marché du travail, l’est tout autant dans notre vie économique au sens large.

A l’heure où l’on parle de risque systémique à propos du système financier, il peut être particulièrement judicieux de prendre conscience que ce risque existe également dans votre vie financière.

La grande majorité des français dépend aujourd’hui des revenus du travail pour vivre. Selon une étude publiée par l’INSEE en 2012 :

« Les revenus du patrimoine représentent moins de 6 % du revenu disponible jusqu’au 6e décile de niveau de vie, entre 6% et 11 % jusqu’au 9e, mais plus de 25% au-delà. Pour les ménages du haut de la distribution, il s’agit plus fréquemment de revenus financiers. » – INSEE

Les français qui ont le plus haut niveau de vie sont donc aussi ceux qui diversifient le plus leurs sources de revenus.

Evidemment, les revenus du travail ont leur importance pour accroitre votre capacité d’épargne.

Mais il ne faut pas se voiler la face, dépendre aujourd’hui d’une unique source de revenus, c’est prendre un risque considérable en cas de perte d’emploi.

A l’heure où l’on s’interroge sur l’avenir des prestations sociales, vous avez tout intérêt à prendre le contrôle de votre vie financière pour vous construire un patrimoine. Si vous ne le faites pas, vous sacrifiez tout simplement votre niveau de vie pour les années qui viennent.

C’est la raison pour laquelle l’Ecole des Finances Personnelles a regroupé pour vous les 80 meilleurs livres sur l’argent et la finance. Pour vous permettre d’améliorer votre éducation financière et vous affranchir de votre dépendance financière au monde professionnel et aux prestations sociales.

Dans un univers socio-économique en pleine mutation, vous ne pouvez plus vous permettre de laisser votre niveau de vie dépendre des politiques et de votre employeur.

Nous avons structuré notre programme en 20 catégories originales. Parce que l’éducation financière ne se résume pas à l’argent et à la finance. Et parce que la spécialisation est une erreur qui peut coûter très cher…

étudeINSEE

Cliquez sur l'image pour télécharger l'étude de l'INSEE

A propos de l'auteur...

Thibaud Eigle est le fondateur de l'Ecole des Finances Personnelles. Il a notamment travaillé pendant près de 10 ans dans des domaines aussi variés que l'Audit, la Banque et le Capital Risque. C'est cette expérience riche et multiforme qui lui donne aujourd'hui un regard si complet sur le monde de la finance.

 

Article précédent:

Article suivant: