Pourquoi la « productivité » est un concept dépassé

Productivité_EFP

S’organiser pour réussir… Prêt pour l’action… Tout accomplir sans effort… Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent… L’art d’aller à l’essentiel… Vaincre la procrastination… Faites le maintenant…

Vous l’avez sans doute constaté par vous-même, les livres sur la productivité ne manquent pas. Leur nombre a même connu une inflation redoutable ces dernières années et ce n’est sans doute pas près de s’arrêter.

Les méthodes miracles pour vous aider à atteindre le « nirvana productif » rivalisent d’ingéniosité. De la mise en place de systèmes productifs à la gestion des listes de tâches, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les couleurs.

Et si comme moi vous cherchez toujours à en faire plus, vous avez dû éplucher à peu près tout ce qui se dit ou s’écrit à ce sujet. Vous avez peut-être trouvé votre bonheur. Peut-être pas.

Car le point commun de toutes ces méthodes, c’est qu’elles essaient de plaquer une solution extérieure à un problème intérieur.

La vraie question que vous devriez vous poser lorsque vous cherchez à être productif, c’est de savoir ce que vous recherchez exactement.

Est-ce-que vous cherchez vraiment à  accomplir 5 fois plus de choses en 3 fois moins de temps sans prendre de plaisir à ce que vous faites ?

Est-ce-que votre véritable objectif, c’est de ranger tout votre courrier entrant dans telle ou telle bannette avec tel ou tel code couleur ?

Est-ce-que votre souhait ultime, c’est de vous transformer en machine à tri entre les tâches que vous devez accomplir avant 13h et celles qui sont à reporter dans votre cahier des tâches non essentielles « que vous accomplirez un jour peut-être » ?

En réalité, chercher à être productif, ce n’est rien d’autre que chercher à concentrer toute son énergie et toute son attention sur une seule tâche à la fois.

Les aficionados du « multitasking » en sont pour leurs frais : faire plusieurs choses à la fois, ça ne marche pas. Tout simplement. Et les dernières études scientifiques sur le sujet le prouvent.

Le fantasme du business man le téléphone à la main pour conclure un deal aux US, pianotant sur son clavier pour passer commande à un fournisseur hongrois tout en négociant avec des partenaires chinois dans une salle de conférence relève du mythe. Du moins, si vous voulez bien faire les choses.

Faire plusieurs choses à la fois, ça ne signifie pas forcément que vous êtes engagé activement dans plusieurs activités. Ça peut aussi signifier que votre esprit n’est pas tout entier tourné vers la tâche que vous souhaitez accomplir.

Le véritable ennemi de la productivité, ce n’est ni le manque d’organisation ni le manque de compétence en multitasking.

Le véritable ennemi de la productivité, c’est notre incapacité à consacrer notre énergie et notre attention à une seule chose, sans conflit intérieur.

Comme le dit P.J. Eby, un ancien programmeur qui aide aujourd’hui les individus à utiliser leur cerveau de façon productive :

« Quand quelqu’un vous dit ‘Fais-le’, il essaie de vous dire que vous ne devez pas faire autre chose en même temps. En fait, il vous dit : ‘Fais-le sans penser à rien, même pas à ce que tu es en train de faire. Tu n’as même pas à le faire, mais à te regarder faire, sans essayer de faire quoi que ce soit’ ».

Cette faculté de concentration, elle décrit tout simplement l’état où vous n’avez qu’une seule chose en tête, sans conflit intérieur.

Votre action devient alors naturelle et en accord avec votre pensée.

Les techniques ont sans doute leur utilité mais leur efficacité dépend très largement de votre capacité à dépasser ces points d’achoppement particuliers sur lesquels bute votre esprit et qui vous empêchent d’atteindre un état maximal de concentration.

Autrement dit, plutôt que de concentrer votre énergie et votre attention sur la bonne application de telle ou telle recette productive, vous devriez surtout éliminer les distractions et les interruptions potentielles.

Le cerveau est comme un moteur diesel, il lui faut un peu de temps au démarrage pour tourner à plein régime.

Et la plupart des chercheurs estiment qu’il faut de 10 à 30 minutes pour que votre esprit soit totalement absorbé par ce qu’il fait. En fonction bien sûr du niveau d’activité cognitive nécessaire à l’accomplissement de votre tâche.

Appels téléphoniques incessants, collègues qui viennent vous demander un petit service et autres sollicitations extérieures : autant d’ennemis de votre concentration qui accaparent votre attention et remettent les compteurs du degré d’absorption de votre cerveau au niveau 0.

Au contraire, lorsque vous vous contentez de faire telle ou telle chose, vous êtes dans un état de « flow » pour reprendre le terme inventé par le psychologue Mihaly Csikszentmihalyi.

Un état de concentration optimale. Pas de distractions, pas d’interruptions, pas de jugement sur soi et pas de doutes.

Et quand votre cerveau fonctionne à 100% en mode « faire », vous abattez beaucoup de travail sans même vous en rendre compte.

Mais les interruptions ne sont peut-être pas le pire ennemi de votre cerveau.

Vous pouvez avoir du mal à vous mettre au travail parce que vous êtes en proie à un conflit entre 2 systèmes de contrôle dans votre cerveau.

En démarrant une tâche, vous pouvez sentir une résistance intérieure. Quelque chose dont vous sentez qu’il va vous enquiquiner si vous ne décidez pas d’y faire face pour résoudre le conflit.

Qu’elle qu’en soit l’origine, vous devez prendre le temps d’explorer ce conflit intérieur de manière plus approfondie.

Car ce n’est qu’une fois ce blocage levé que vous serez capable de donner votre pleine mesure dans la tâche que vous souhaitez accomplir.

La quête de la productivité ne commence pas en cherchant des solutions extérieures pour les appliquer à votre situation personnelle.

La quête de la productivité commence par une véritable introspection qui doit vous permettre de déterminer les conditions idéales pour vous aider à atteindre l’état de « flow ».

Autrement dit, commencez par regarder en vous plutôt qu’à l’extérieur de vous. 

Et peut-être découvrirez-vous que vous n’avez finalement besoin d’aucune méthode de productivité pour accomplir tout ce que vous voulez en temps et en heure…

Allez plus loin et cliquez ici pour vous inscrire tout de suite au Séminaire de l’EFP…

Recevez gratuitement 2 heures de formation en vidéo

Inscrivez-vous sur la liste d’attente du Séminaire de l’EFP

A propos de l'auteur...

Thibaud Eigle est le fondateur de l'Ecole des Finances Personnelles. Il a notamment travaillé pendant près de 10 ans dans des domaines aussi variés que l'Audit, la Banque et le Capital Risque. C'est cette expérience riche et multiforme qui lui donne aujourd'hui un regard si complet sur le monde de la finance.

 

Article précédent:

Article suivant: