Prestidigitation financière : comment transformer un élément de passif en actif ?

Prestidigitation financière

Si vous voulez donner la migraine à quelqu’un, inutile d’aller chercher bien loin. Il vous suffit de lui parler de comptabilité.

Une définition suffira :

« La comptabilité est une discipline pratique, consistant à schématiser, répertorier et enregistrer les données chiffrées permettant de refléter et de qualifier, pour un agent ou une entité, aussi bien l’ampleur de son activité économique que ses conséquences sur l’inventaire de son patrimoine […] » – tiré de Wikipédia

Si votre interlocuteur a tenu bon, vous pouvez toujours enchaîner avec les US GAAP et les normes IFRS. À ce stade, vous devriez avoir atteint votre objectif sans trop de difficultés.

(Il se peut aussi que votre interlocuteur ait paré l’attaque avec une stratégie de repli. Dans ce cas, ne pas prendre l’échec personnellement. Comme vous, ce dernier a peut-être lu cet article et vu clair dans votre jeu…)

Pourtant, la comptabilité est une discipline formidable lorsque vous l’appliquez intelligemment à votre vie financière.

Si vous suivez l’École des Finances Personnelles depuis un moment, vous connaissez la différence entre un actif et un élément de passif.

Vous savez qu’un actif met de l’argent dans votre poche. Et qu’un élément de passif en retire.

La définition n’a rien d’insurmontable en soi. Ce qui est source de confusion dramatique en revanche, c’est l’identification des éléments que vous rangez dans l’une ou l’autre des catégories. Et les erreurs sont beaucoup plus fréquentes qu’on ne l’imagine.

Une fois que vous avez franchi ce stade. Une fois que vous avez compris que le processus de l’enrichissement se base sur cette distinction fondamentale. Alors il est temps pour vous de commencer à vous amuser un peu.

Après tout, personne n’a jamais dit qu’il ne fallait pas prendre plaisir à s’enrichir.

Le problème des gens qui n’investissent pas leur argent, c’est qu’ils pensent que l’investissement passe forcément par l’épargne. Et que l’épargne passe forcément par la frustration de ne pas profiter immédiatement de l’argent durement gagné.

Ils assimilent l’investissement à l’épargne. L’épargne à la frustration. Et par extension l’investissement à la frustration.

Alors ils mettent en place des systèmes d’investissement programmé dont les mérites leur ont été vantés par leur conseiller financier.

Ils voient chaque mois des dizaines, des centaines ou des milliers d’euros s’envoler de leur compte courant pour aller garnir un compte d’épargne ou une enveloppe fiscale auxquels ils ne pourront pas toucher des années durant. Et dont ils ne savent de toutes façons pas quoi faire.

Ils se consolent en se disant que leur attitude est responsable et qu’en acceptant de retarder la gratification immédiate de la dépense, ils jouiront d’un avenir meilleur.

Et ils passent leur vie entière à trimer et à se plaindre tout en s’accrochant à cet espoir lointain le dimanche en fin d’après midi lorsqu’ils se rendent compte que leur vie n’a pas beaucoup de sens. Du moins, celui qu’ils espéraient lui donner.

Pourtant, leur vie pourrait être différente.

Plutôt que d’attendre 40 ou 50 ans avant d’en profiter, ils pourraient prendre le temps d’un dimanche après-midi pour trouver le moyen d’en profiter MAINTENANT tout en s’enrichissant.

L’éducation financière, ce n’est pas qu’un mot vague et fumeux. Une notion abstraite qui veut tout et rien dire.

L’éducation financière, c’est une discipline qui a vocation à vous transmettre les bons outils pour réfléchir par vous-même à votre situation financière et pour trouver les solutions aux problèmes financiers que vous vous posez.

La formation a pour objectif de réduire le champ des possibles pour vous livrer une méthode toute faite conduisant à l’obtention de résultats prévisibles.

L’éducation est plus vaste et son ambition est d’élargir vos horizons pour vous amener à trouver des solutions par vous-même.

Lorsque vous vous éduquez financièrement, vous cherchez à acquérir les compétences financières qui vont vous permettre d’atteindre vos objectifs de vie et de réaliser vos rêves.

Et il se peut que vous rêviez de profiter de la vie MAINTENANT tout en préparant votre avenir financier.

Si vous faites partie de la majorité des français, vous ne rêvez ni d’une Rolex ni d’un jet privé. Même le loft New-Yorkais ou la cabane sur une plage idyllique ne vous transportent pas. Non. Ce qui vous fait vibrer, c’est la résidence en bord de mer. Ajoutez-y une piscine et un grand jardin et le bonheur est total.

Pour une grande majorité, ce rêve relève avant tout du fantasme. Ils y pensent vite fait le dimanche après-midi en se disant qu’ils le réaliseront un jour une fois le million accumulé sur leur compte en banque.

Pourtant, personne n’a dit que la résidence en bord de mer devait forcément être rangée dans la colonne passif de votre bilan financier personnel…

Personne n’a dit que la résidence en bord de mer devait forcément être inoccupée 10 mois sur 12 lorsque vous ne l’occupez pas vous-même pendant vos vacances…

Personne n’a dit que la résidence en bord de mer ne devait pas être financée à crédit dont les mensualités sont remboursées par les loyers de vos locataires (voire mieux si vous vous y prenez bien)…

La différence principale entre une personne qui en profite MAINTENANT tout en préparant son avenir financier et une personne qui en profitera dans 50 ans, c’est son niveau d’éducation financière.

Une personne éduquée financièrement peut en profiter maintenant parce que chaque fois qu’elle souhaite s’offrir quelque chose, elle se demande : « comment puis-je me l’offrir sans m’appauvrir ? »

Et elle se met à chercher un moyen de se faire plaisir tout en s’enrichissant.

La personne qui voit la résidence en bord de mer comme un simple élément de passif épargnera de longues années pour se la payer et aller y passer les dernières années de sa vie.

La personne qui voit la résidence en bord de mer comme une opportunité de transformer un élément de passif en actif se mettra en recherche dès maintenant d’un bien lui permettant de générer des revenus saisonniers de location.

Elle cherchera le meilleur compromis entre la demande de location et l’endroit coup de coeur qui la fera vibrer.

Et lorsqu’enfin elle aura fait son choix et qu’elle se sera assurée que sa résidence en bord de mer lui rapporte plus qu’elle ne lui coûte…

(Tout en lui permettant de siroter des mojitos avec ses amis au bord de la piscine…)

Elle se dira que décidément, la comptabilité est une discipline formidable lorsque vous l’appliquez intelligemment à votre vie financière.

Allez plus loin et cliquez ici pour vous inscrire tout de suite au Séminaire de l’EFP…

Recevez gratuitement 2 heures de formation en vidéo

Inscrivez-vous sur la liste d’attente du Séminaire de l’EFP

A propos de l'auteur...

Thibaud Eigle est le fondateur de l'Ecole des Finances Personnelles. Il a notamment travaillé pendant près de 10 ans dans des domaines aussi variés que l'Audit, la Banque et le Capital Risque. C'est cette expérience riche et multiforme qui lui donne aujourd'hui un regard si complet sur le monde de la finance.

 

Article précédent:

Article suivant: