Soyez Généreux Avec Vous-Même : Offrez-Vous Une Année De Salaire Net

Une étude réalisée par l’université de Stanford prouve que l’enseignement de l’éducation financière mène à une augmentation du niveau de richesse d’un individu équivalent à une année de salaire net. Plutôt une bonne nouvelle, alors que le monde moderne évolue invariablement dans le sens d’une responsabilité financière toujours accrue pesant sur les épaules du citoyen.

Une responsabilité financière toujours croissante

Personne ne contestera que l’on assiste aujourd’hui à un transfert de la responsabilité et des risques associés aux décisions financières vers le citoyen. La quasi-faillite des Etats Providence est là pour rappeler que la solidarité nationale ne pourra plus assurer un niveau de vie décent à chacun au moment de la retraite.

La conclusion de cette évolution est évidente : si le système ne peut plus garantir la sécurité financière à chaque individu, alors chaque individu devra faire en sorte de sécuriser son avenir financier lui-même. Il appartient donc à chacun d’anticiper ou non les conséquences que cela implique pour son niveau de vie. Une chose est sure : le nier équivaut purement et simplement à un suicide financier à long terme.

Une complexité accrue des produits financiers

L’affaire Madoff démontre très clairement que les décisions qui doivent être prises par les consommateurs de produits financiers sont devenues très difficiles et nécessitent une solide connaissance de ces produits. Que vous soyez petit épargnant ou riche investisseur, vous devez prendre le temps d’améliorer votre niveau d’expertise pour utiliser les services financiers de manière optimale. Dans le cas contraire, les décisions que vous prenez pourraient avoir des conséquences dramatiques sur votre épargne. Ne laissez pas un mauvais placement engloutir l’épargne de toute une vie de travail !

Le coût de l’apprentissage par l’erreur est rédhibitoire

Quels que soient votre niveau de revenu et votre statut social, le coût de l’apprentissage par l’erreur dans le domaine des finances personnelles est rédhibitoire.

En 2009, une étude CSA/Cresus (association de prévention et de traitement des situations de surendettement) révèle que les crédits revolving sont impliqués dans 89% des dossiers de surendettement. Cette étude illustre malheureusement une faible connaissance des mécanismes de crédit de la part d’une grande majorité de la population française.

Mais il ne faut pas s’y méprendre, le surendettement n’est pas l’unique source d’erreur potentielle dans le domaine des finances personnelles. De l’autre côté de l’Atlantique, des millions d’américains se trouvent aujourd’hui dans une situation financière intenable du fait de l’éclatement de la bulle immobilière. Acheté au plus haut du cycle immobilier et avec un financement à crédit quasi intégral, ces personnes ont un niveau de dette bancaire quasi deux fois supérieur à la valeur de leur bien. Autrement dit, un bien acheté 300.000 euros en vaut désormais 150.000 euros. De quoi faire réfléchir avant de s’engager dans un emprunt bancaire sur les 20 prochaines années de sa vie…

Les bénéfices de l’éducation financière

Les thèses comportementalistes estiment que l’éducation financière serait une perte de temps, du fait notamment des émotions spécifiques qui lient les individus à leur argent. Cette critique doit être prise en compte. C’est la raison pour laquelle l’Ecole des Finances Personnelles inclut –  dans sa liste des 80 meilleurs livres sur l’argent et la finance – une rubrique consacrée à la relation entre psychologie et argent.

Cela dit, la part d’irrationnel dans le comportement de chacun vis-à-vis de l’argent ne doit pas non plus enlever à l’individu toute capacité de recul. Les études sur le sujet sont peu nombreuses, mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles gagnent à être connues. Les Etats-Unis – l’un des pays les plus avancés dans ce domaine – ont obtenu des résultats extraordinaires en matière d’éducation financière.  Une étude réalisée par la très sérieuse université de Stanford – Education and Saving: The Long-Term Effects of High School Financial Curriculum Mandates – démontre de manière irréfutable que l’enseignement de l’éducation financière mène à une augmentation significative du niveau de richesse des individus concernés.

Ainsi, les bénéfices d’un programme d’éducation financière équivalent au minimum à une année de revenu net supplémentaire au cours de l’existence d’un individu lambda – soit l’équivalent de 30.000 euros sur la base du revenu moyen des ménages français

Cliquez ici pour commencer dès maintenant à prendre en main votre éducation financière.

A propos de l'auteur...

Thibaud Eigle est le fondateur de l'Ecole des Finances Personnelles. Il a notamment travaillé pendant près de 10 ans dans des domaines aussi variés que l'Audit, la Banque et le Capital Risque. C'est cette expérience riche et multiforme qui lui donne aujourd'hui un regard si complet sur le monde de la finance.

 

Article précédent:

Article suivant: