Voici la seule recette du succès (financier)

Recette du succès financier

« Être capable de vivre notre vie à notre façon, en ne faisant que ce qui nous plait, avec les personnes que nous avons choisies, dans les situations que nous désirons… »

Voici en quelques mots simples résumée l’idée populaire que nous nous faisons du bonheur.

Lorsque nous réfléchissons à l’idée même que le succès évoque pour nous, il nous vient forcément à l’esprit des choses que nous savons devoir accomplir pour créer notre vie idéale.

Et la force contraire qui nous pousse le plus souvent dans la direction opposée de nos rêves, ce ne sont ni les circonstances défavorables ni les personnes qui nous entourent.

Cette force contraire, c’est notre manque d’auto-discipline. Tout simplement.

Le problème, ce n’est pas de ne pas savoir ce que nous devons faire. Le problème, c’est de ne pas avoir la discipline de faire ce que nous savons devoir faire. Que cela nous fasse plaisir ou non.

Dans notre société, ce sont les 20% de personnes les plus riches qui possèdent 80% de la richesse nationale. Ce principe de Pareto – formulé pour la première fois en 1895 – a été prouvé des dizaines et des dizaines de fois par des études diverses et variées sur le sujet.

Pour rejoindre le club très fermé de ces 20%, il n’y a pas de recette miracle. Il faut d’abord s’en fixer l’objectif, et ensuite faire en sorte d’y parvenir.

Dans l’économie du 21ème siècle, le principal avantage compétitif, ce sont les connaissances et les compétences.

Plus vous acquérez de connaissances et plus vous mettez en pratique vos compétences, plus vous devenez compétent et plus votre profil s’arrache.

Votre expertise a un prix et votre faculté à générer des revenus du travail croissants dépend directement de cette expertise.

Le problème, c’est que la majorité des 80% de gens qui se partagent les 20% de richesse restante ne font pas ou peu d’efforts pour améliorer leurs compétences.

Une étude publiée sur le sujet aux US en 2009 montre ainsi que 90% des gens se forment à leur emploi durant la première année de leur arrivée dans le monde professionnel. Passée cette première année, ils ne font ensuite plus aucun effort pour améliorer leurs compétences.

Seuls les gens qui parviennent au sommet de leur activité font les efforts nécessaires pour s’améliorer continuellement.

Comme l’indique le dernier rapport de l’ONG Oxfam :

« Les richesses dans le monde se concentrent de plus en plus aux mains d’une petite élite fortunée. La part du patrimoine mondial détenu par les 1% les plus riches est passée de 44% en 2009 à 48% en 2014, et dépassera les 50% en 2016. »

En 2016, les 1% les plus riches de la population mondiale posséderont plus de patrimoine que les 99% restants, affirme l’ONG. Tout sauf un hasard.

Certains crieront au scandal et chercheront par tous les moyens à dépecer la fortune de cette minorité.

D’autres y verront la confirmation de ce qu’ils pensent déjà : pour devenir riche, il faut être né avec une cuillère dans la bouche.

Pourtant, la plupart de ces fortunes sont de première génération.

Cela signifie très simplement que la plupart des millionnaires ont commencé avec très peu et se sont faits tout seuls. Sans héritage ni aide particulière.

Tout ce qu’ils possèdent, ils l’ont gagné par eux-mêmes. A la sueur de leur front.

Dans leur livre « The Millionaire Next Door », Thomas Stanley et William Danko ont interviewé plus de 500 millionnaires et ont recueilli les témoignages de plus de 11.000 d’entre eux à travers différentes études menées sur plus de 22 années (!)

A la question de savoir comment ces derniers expliquaient qu’ils aient mieux réussi que leurs pairs, 85% d’entre eux ont répondu la chose suivante :

« Je n’ai pas reçu une meilleure éducation et je n’étais pas plus intelligent qu’eux, mais j’ai toujours eu la volonté farouche de travailler plus dur que n’importe qui d’autre autour de moi ».

Et devinez quoi… Et bien l’ingrédient indispensable du travail acharné n’est autre que l’auto-discipline.

Le succès ne vient à vous que lorsque vous refusez de céder aux sirènes de la facilité et des raccourcis.

Le succès n’est rien d’autre que le résultat d’un long processus de travail acharné durant lequel vous avez suffisamment cultivé votre auto-discipline pour produire ce travail.

Le milliardaire Haroldson Lafayette Hunt, qui avait fait fortune dans le coton puis dans le pétrole dans les années 1960 a déclaré un jour en réponse à un journaliste qui lui demandait le secret de son succès :

« Pour réussir dans la vie, vous n’avez besoin que de 3 choses. D’abord, décider ce que vous voulez faire de votre vie. Ensuite, déterminer le prix que vous allez devoir payer pour obtenir ce que vous voulez. Et troisièmement, le plus important, en payer le prix. »

Et pour en payer le prix, et bien il faut une volonté à toute épreuve.

Les personnes qui réussissent financièrement sont aussi celles qui acceptent de payer le prix, quel qu’en soit le montant et quel que soit le temps que cela leur prend jusqu’à ce qu’ils obtiennent les résultats qu’ils désirent.

Tout le monde veut réussir.

Tout le monde veut être en bonne santé, heureux de vivre et riche.

Mais la plupart des gens n’acceptent pas de payer le prix qui va avec.

Parfois, ils acceptent de payer une partie de ce prix mais pas le prix dans son intégralité.

Ils font alors marche arrière.

Ils se trouvent des excuses (la fameuse maladie de « l’excusite » si chère à Stephen R. Covey, l’auteur du livre « Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent »).

Et finissent par rationaliser leur manque d’auto-discipline en se persuadant qu’ils n’ont pas besoin d’accomplir ces choses pour atteindre leurs objectifs.

Comme le dit Zig Ziglar, célèbre conférencier américain :

« L’ascenseur du succès est en panne, mais les escaliers sont toujours ouverts ».

Vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Dans le cadre du Séminaire de l’EFPje consacre 2 modules entiers à la psychologie et à la motivation.

Vous y découvrirez notamment :

  • Le fonctionnement exact de vos 2 cerveaux (et comment « hacker » ces derniers pour rester motivé quel que soit votre degré de découragement)…
  • La SEULE méthode scientifiquement prouvée qui vous permet de vous fixer des objectifs ambitieux ET raisonnables (se fixer des objectifs, c’est bien… rester motivé pour les atteindre, c’est mieux)…
  • La technique qui vous permet de résoudre vos conflits internes (et s’adapte à VOTRE personnalité en prenant en compte vos émotions et vos états d’âme)…
  • Le principe clé « volé » à l’armée américaine pour prendre vos décisions RAPIDEMENT et EFFICACEMENT (et que les soldats américains appliquent sur le terrain pour sauver des vies)…

Cliquez ici pour vous inscrire tout de suite…

Recevez gratuitement 2 heures de formation en vidéo

Inscrivez-vous sur la liste d’attente du Séminaire de l’EFP

A propos de l'auteur...

Thibaud Eigle est le fondateur de l'Ecole des Finances Personnelles. Il a notamment travaillé pendant près de 10 ans dans des domaines aussi variés que l'Audit, la Banque et le Capital Risque. C'est cette expérience riche et multiforme qui lui donne aujourd'hui un regard si complet sur le monde de la finance.

 

Article précédent:

Article suivant: