Votre liberté financière est en danger…(1/2)

Liberté_EFP

Dans son livre Unfair Advantage : The Power of Financial Education, Robert Kiyosaki raconte l’histoire suivante.

Pendant des milliers d’années, les peuples primitifs d’Afrique et d’Asie ont utilisé la même technique pour capturer des singes.

Le chasseur trouve un arbre avec un petit trou à l’intérieur et y place des fruits ou des noix.

Un singe finit par s’approcher et par mettre son poing à l’intérieur pour tenter de saisir le fruit ou les noix.

Une fois qu’il a saisi la nourriture, le singe ne peut ensuite plus retirer son poing du trou de l’arbre.

Plutôt que d’abandonner la nourriture pour s’échapper, le signe refuse de capituler. Il s’entête et s’acharne à vouloir s’en emparer, tourne son poing dans tous les sens et reste prisonnier.

Quelques heures plus tard, le chasseur revient et découvre le singe qu’il décide ensuite de capturer ou de tuer comme il l’entend.

Comme le singe qui refuse de lâcher prise et reste prisonnier, la grande majorité des gens s’attachent à la sécurité de leur emploi, à leurs possessions matérielles et à leur argent.

A cause du manque d’éducation financière, comme le singe pris au piège, les humains passeront la majeure partie de leur vie à dépendre d’un employeur pour générer des revenus et cotiseront pour un système de santé et de retraite imposé par la force (essayez de quitter la sécu pour voir) et proprement inefficace.

Après la crise de 2007, beaucoup de gens se sont accrochés à leur emploi en espérant ne pas faire partie de la charrette, ont réduit leurs dépenses pour épargner davantage face à un avenir incertain et continuent de le faire alors même que les banques centrales impriment de l’argent par milliards détruisant par là-même le pouvoir d’achat de leurs économies.

L’épargne retraite et l’épargne salariale ne se sont jamais aussi bien portées, alors même qu’ils ne permettent pas à leurs bénéficiaires de se protéger contre une chute potentielle des marchés.

(Et il faut bien l’avouer, 90% des gens qui placent leur argent de cette manière ne se rendent pas compte qu’ils investissent en bourse par le biais d’un intermédiaire alors qu’ils auraient refusé de le faire de manière autonome jugeant l’investissement trop risqué car c’est bien connu, l’argent placé dans ces supports est garanti par l’employeur et/ou le gouvernement…)

Le plus dramatique, c’est que les gens ne savent plus quoi faire de leur argent.

Ils ont conscience que le système financier est devenu un piège à cons (passez moi l’expression) mais faute d’en savoir plus, ils se résignent et se montrent parfois agressifs lorsque quelqu’un tente de leur ouvrir les yeux.

(Il est vrai qu’un observateur indépendant ne possède par les armes de propagande massives à disposition de l’industrie financière…)

Pourtant, une minorité commence à prendre conscience.

Elle sait que si elle souhaite continuer de survivre dans le monde nouveau qui s’ouvre à elle, elle n’a plus vraiment le choix.

Elle doit changer sa manière de voir le monde et s’adapter à ces nouveaux enjeux financiers.

Je ne vais pas y aller par 4 chemins.

Les personnes qui resteront attachées à la sécurité de l’emploi, qui empileront les comptes d’épargne sans investir leur argent, qui feront confiance à l’industrie financière et au gouvernement pour leur retraite seront ruinées par le cataclysme financier qui approche.

Ce cataclysme, il se nourrit de 5 tendances de fonds (dont chacune seule suffirait à le provoquer) : la fin de l’âge industriel, la fin du système monétaire international actuel, la multiplication et l’amplification des bail-ins et bail-outs, l’inflation structurelle en hausse et l’augmentation de la pauvreté (dans les pays développés).

La fin de l’âge industriel

L’ère industrielle a commencé dans les années 1500 pour se terminer dans les années 2000.

Pendant cette ère industrielle, ce sont les pays qui possédaient les meilleures techniques industrielles, usines, grandes écoles et armes qui dirigeaient le monde.

Pendant cette ère industrielle, un travailleur était en mesure de trouver un emploi bien rémunéré à vie. Il était protégé par un syndicat puissant, et recevait ensuite une pension à vie.

Les années 1990 ont vu l’avènement de l’ère de l’information. Le World Wide Web était né.

Les emplois ont commencé à être remplacé par les technologies, les usines ont été délocalisées dans des pays à bas coût et les pays « développés » sont devenus les débiteurs des pays « émergents ».

Avec le développement de l’âge de l’information, la sécurité de l’emploi n’existe plus et votre retraite est (très) très loin d’être garantie.

La fin du système monétaire international actuel

En 1971, le président Nixon a mis fin à la convertibilité du dollar en or.

Et les règles de l’argent ont changé.

En 1971, le dollar américain a cessé d’être une monnaie pour devenir un instrument de dette. Et les épargnants sont devenus les perdants.

Depuis 1971, le dollar a perdu plus de 95% de son pouvoir d’achat.

Il va sans dire que les 5% restant ne mettront pas 40 années supplémentaires pour disparaitre.

Et comme le singe prisonnier de l’arbre, les épargnants se retrouveront piégés par un système qui aura transformé leur épargne en monnaie de singe (humour noir).

(Si vous pensez que vous êtes à l’abri en zone Euro, je vous laisse constater par vous-même l’évolution de l’euro depuis que la BCE a décidé de mettre en place son propre programme d’assouplissement quantitatif)…

Fin de la première partie de l’article…

Dans le cadre du Séminaire de l’EFPje reviens en profondeur sur ces bouleversements économiques et sociaux qui marqueront l’histoire économique moderne.

Vous y découvrirez notamment :

• Comment nous en sommes arrivés à cette situation EXPLOSIVE (et comment faire pour protéger votre niveau de vie de long terme ainsi que celui de vos proches)…

• Les quelques civilisations (qui nous ont précédés sur Terre) à avoir connu de telles périodes de contraction de la croissance économique (et ce qu’elles ont fait pour s’en sortir et même améliorer au passage leur mode de vie, vous allez voir, c’est surprenant)…

• Les différents scénarios envisagés (vous n’avez pas de boule de cristal, moi non plus) pour la prochaine décennie (et ce qu’ils impliquent pour la gestion de votre patrimoine)…

• Les indicateurs PRÉCIS et CHIFFRÉS qui doivent vous mettre la puce à l’oreille lorsque vous surveillez l’évolution de la situation (ces 4 indicateurs suffisent, inutile d’y passer des heures pour éplucher les centaines de publications contradictoires des économistes de tout bord)…

Cliquez ici pour vous inscrire tout de suite…

Recevez gratuitement 2 heures de formation en vidéo

Inscrivez-vous sur la liste d’attente du Séminaire de l’EFP

A propos de l'auteur...

Thibaud Eigle est le fondateur de l'Ecole des Finances Personnelles. Il a notamment travaillé pendant près de 10 ans dans des domaines aussi variés que l'Audit, la Banque et le Capital Risque. C'est cette expérience riche et multiforme qui lui donne aujourd'hui un regard si complet sur le monde de la finance.

 

Article précédent:

Article suivant: