Votre liberté financière est en danger…(2/2)

Liberté_EFP

2ème partie de notre épisode pour découvrir ensemble les 3 dernières tendances de fonds qui menacent votre sécurité financière.

Pour lire la 1ère partie de l’article, cliquez ici…

La multiplication et l’amplification des bail-ins et des bail-outs

Avec la crise de 2007, les gens ont découvert l’existence des bail-outs et se sont scandalisés (à juste titre) du renflouement des grandes institutions financières par le contribuable.

Ce qu’ils ne savent peut-être pas, c’est que ces bail-outs ne datent pas d’hier (cela fait 40 ans que ça dure) et que le phénomène n’a en réalité fait que s’accroître avec le temps.

Dans les années 1980, les bail-outs se comptaient en millions de dollars.

Dans les années 1990, les bail-outs se comptaient en milliards de dollars.

Depuis 2007, les bail-outs sont devenus internationaux et se comptent en trilliards de dollars.

Heureusement, me direz-vous, depuis 2013 et une loi passée par l’Union Européenne sur suggestion du FMI, plus de bail-out qui tienne, que des bail-ins.

Ce n’est plus le contribuable qui paie, mais l’épargnant.

Vous voilà rassuré, plus d’augmentation d’impôt pour renflouer les banques, mais une spoliation de votre épargne en cas de besoin.

Epargnez qu’on vous dit !

L’inflation structurelle est en hausse

Sur la dernière décennie, le dollar a perdu près de 400% de sa valeur en comparaison de la valeur de l’once d’or.

Sur la dernière décennie, le dollar a perdu 264% de sa valeur en comparaison du prix du baril de pétrole.

Pourtant, les gouvernements continuent de clamer que l’inflation est sous contrôle et qu’il faut surtout craindre le retour de la déflation.

(Cette méchante déflation qui aura pour conséquence la baisse du prix du panier moyen de la ménagère… méchante déflation !)

Il faut dire que nous ne mesurons pas tous l’inflation de la même manière.

Pourquoi voulez-vous prendre en compte l’immobilier par exemple ? Il est vrai qu’il est beaucoup plus commode de ne tenir compte que de loyers de plus en plus encadrés pour mesurer cette dernière.

Le propriétaire qui empruntait auparavant sur 10 ou 15 ans et qui doit aujourd’hui le faire sur 20 ou 25 ans ne compte pas, lui. Et puis, ça fait tourner le crédit, c’est bon pour l’industrie financière.

L’augmentation de la pauvreté dans les pays « développés »

Cela fait des années que ça dure, et ce n’est pas parti pour s’arrêter de sitôt.

Les années à venir seront douloureuses pour la « classe moyenne » qui glissera progressivement vers la « classe populaire » (l’antichambre de la pauvreté dans le jargon de l’INSEE).

C’est un phénomène que l’on constate en France mais aussi aux Etats-Unis, en Angleterre et au Japon.

Les facteurs explicatifs principaux sont le départ à la retraite des baby boomers et l’augmentation inéluctable du taux de chômage.

Les baby boomers vont devoir prendre leur retraite. Rien qu’aux US par exemple, on estime que 52% des baby boomers n’auront pas suffisamment épargné ni investi pour vivre décemment à la retraite.

La sécurité sociale et les système de retraite sont en faillite. Cela veut dire que pour les maintenir en vie, il va falloir lever encore et toujours plus d’impôts qui seront directement prélevés sur les nouvelles générations.

Le taux de chômage va augmenter inexorablement.

Le secteur privé souffre déjà depuis des années de la faiblesse des gains de productivité et de l’inadéquation des compétences proposées par la main-d’oeuvre sur le marché du travail.

Le secteur public sera le prochain concerné par les vagues de licenciement.

Durant la prochaine décennie, des millions d’emplois seront détruits car les états en faillite seront incapables de maintenir leur train de vie et procéderont à des coupes budgétaires sauvages comme cela a été le cas aux US récemment.

Un Etat surendetté n’a que 3 possibilités :

  1. Faire défaut sur sa dette (c’est-à-dire déclarer faillite)…
  2. Réduire drastiquement ses dépenses, augmenter les impôts et payer la facture…
  3. Imprimer encore et toujours plus de fausse monnaie et régler sa note avec…

Quel que soit le scénario envisagé, les années à venir seront mouvementées et caractérisées par une instabilité croissante et des mesures liberticides visant à contrôler votre argent (essayez de régler une facture de plus de 1.000 euros en espèces pour voir)…

Si vous voulez éviter de vous faire broyer par ce système à bout de souffle, vous allez devoir agir. 

Vous allez devoir prendre votre avenir financier en main…

Et mettre en place un plan financier de long terme tout en restant vigilant face à la rapacité d’un Etat Providence à l’agonie et d’un système financier prédateur et protégé.

Vous allez devoir améliorer votre éducation financière pour être capable de saisir les opportunités qui se présenteront à vous durant cette période chaotique…

Là où la majorité des gens se contentera d’appliquer les recettes du passé et se retrouvera piégée telle le singe de notre article précédent refusant d’abandonner la nourriture pour retrouver sa liberté

Dans le cadre du Séminaire de l’EFPje reviens en profondeur sur ces bouleversements économiques et sociaux qui marqueront l’histoire économique moderne.

Vous y découvrirez notamment :

• Comment nous en sommes arrivés à cette situation EXPLOSIVE (et comment faire pour protéger votre niveau de vie de long terme ainsi que celui de vos proches)…

• Les quelques civilisations (qui nous ont précédés sur Terre) à avoir connu de telles périodes de contraction de la croissance économique (et ce qu’elles ont fait pour s’en sortir et même améliorer au passage leur mode de vie, vous allez voir, c’est surprenant)…

• Les différents scénarios envisagés (vous n’avez pas de boule de cristal, moi non plus) pour la prochaine décennie (et ce qu’ils impliquent pour la gestion de votre patrimoine)…

• Les indicateurs PRÉCIS et CHIFFRÉS qui doivent vous mettre la puce à l’oreille lorsque vous surveillez l’évolution de la situation (ces 4 indicateurs suffisent, inutile d’y passer des heures pour éplucher les centaines de publications contradictoires des économistes de tout bord)…

Cliquez ici pour vous inscrire tout de suite…

Recevez gratuitement 2 heures de formation en vidéo

Inscrivez-vous sur la liste d’attente du Séminaire de l’EFP

A propos de l'auteur...

Thibaud Eigle est le fondateur de l'Ecole des Finances Personnelles. Il a notamment travaillé pendant près de 10 ans dans des domaines aussi variés que l'Audit, la Banque et le Capital Risque. C'est cette expérience riche et multiforme qui lui donne aujourd'hui un regard si complet sur le monde de la finance.

 

Article précédent:

Article suivant: