Vous « Economisez » Pour Votre Avenir ? Vous Avez Tort !

« Les riches s’enrichissent parce qu’ils apprennent à résoudre des problèmes financiers. Les riches voient les problèmes financiers comme des occasions d’apprendre, de grandir, de devenir plus avisés et encore plus riches. Au lieu de fuir, d’ignorer ou de nier l’existence des problèmes financiers, les riches sont heureux de les trouver sur leur chemin, car ils savent qu’ils représentent des occasions d’augmenter leur intelligence financière. Et c’est pour cette raison qu’ils s’enrichissent. » – Robert Kiyosaki

En 1971, le président des Etats-Unis – Richard Nixon – a proclamé la suspension de la convertibilité du dollar en or. Cette décision a très certainement été la pire décision jamais prise par un responsable politique majeur. En 1971, le dollar américain est devenu une devise. Il existe une différence fondamentale entre une devise et une monnaie. Une devise doit circuler constamment dans le circuit économique pour ne pas perdre de sa valeur. Si elle cesse de circuler, elle se déprécie rapidement. Et si cette perte de valeur est trop importante, les peuples cessent de l’accepter. Et si les peuples cessent de l’accepter, alors la devise dégringole jusqu’à zéro.

La situation de crise monétaire que nous vivons aujourd’hui représente le paroxysme de la dégringolade des devises occidentales débutée en 1971. Lorsque Nixon a changé les règles de l’argent, les épargnants sont devenus les perdants et les débiteurs les gagnants. Cela explique notamment la situation dans laquelle se trouvent aujourd’hui la plupart des pays « développés ».  D’une certaine façon, c’est une nouvelle forme de capitalisme qui a émergé et permis l’essor de l’économie du crédit. Aujourd’hui, dire qu’ « il faut économiser pour sa retraite » est un non sens complet et proche de l’irresponsabilité financière.

Avant 1971, il était financièrement intelligent et sage d’économiser de l’argent. Mais à l’heure actuelle, il est véritablement suicidaire d’immobiliser une devise et de thésauriser. Une devise doit circuler en permanence pour ne pas perdre de valeur. Elle doit servir à acquérir des actifs qui gagneront de la valeur et généreront un flux de trésorerie positif. Une devise doit circuler rapidement pour acquérir des actifs qui ont une véritable valeur intrinsèque car cette dernière ne conserve pas longtemps sa valeur.

L’évolution des principales classes d’actifs depuis 30 ans est à mettre en corrélation directe avec la perte de valeur des principales devises. Il en va par exemple ainsi de l’évolution du cours de l’or par rapport aux monnaies papiers :

A l’heure actuelle, aucune monnaie n’est véritablement forte. Elles sont simplement plus ou moins faibles par rapport à l’or et aux autres classes d’actifs. La valeur intrinsèque des véritables actifs tels que l’or, les matières premières, l’immobilier et les actions augmente parce que la valeur de la devise diminue. En tant que telle, leur valeur intrinsèque ne change pas ; seule change la quantité de devises nécessaire à leur acquisition.

A cause des changements survenus en 1971, les prix de l’immobilier sont montés en flèche et les marchés boursiers n’ont cessé de croître – en dépit des krachs historiques qu’ils ont connu – parce que les investisseurs cherchaient un refuge pour leur épargne. Ce que les économistes appellent « l’inflation » n’est en réalité ni plus ni moins qu’un long processus de dévaluation qui a débuté le jour où Nixon a proclamé la suspension de la convertibilité du dollar en or. A mesure que le pouvoir d’achat des monnaies diminuait, la valeur nette des actifs augmentait. Cela a notamment été le cas de l’immobilier. Mais des prix élevés et des salaires plus bas ont rendu l’accès à une première propriété plus difficile pour les jeunes ménages. Le retournement est en cours et les facteurs de soutien s’amenuisent progressivement.

A l’heure de profonds bouleversements économiques, vous devez comprendre les nouvelles règles de l’argent et prendre en main votre éducation financière. A mesure que les monnaies perdent leur pouvoir d’achat, vous risquez de connaître les pires difficultés financières si vous n’êtes pas en mesure d’anticiper les changements majeurs qui se préparent. Il y a de fortes chances que nous connaissions une période troublée de purge dans les prochaines années. Aussi bien au niveau monétaire qu’au niveau d’actifs dont la progression spectaculaire n’est rien d’autre que le corollaire de la dévaluation des monnaies papiers.

Le meilleur conseil qu’on puisse vous donner ? Ne pas thésauriser et vous montrer sélectif et prudent dans vos choix d’actifs financiers. Et surtout, comme le dit Robert Kiyosaki, cultiver votre intelligence financière

A propos de l'auteur...

Thibaud Eigle est le fondateur de l'Ecole des Finances Personnelles. Il a notamment travaillé pendant près de 10 ans dans des domaines aussi variés que l'Audit, la Banque et le Capital Risque. C'est cette expérience riche et multiforme qui lui donne aujourd'hui un regard si complet sur le monde de la finance.

 

Article précédent:

Article suivant: