Vous Etes Riche ? Apprenez à Apprécier les Petits Plaisirs de la Vie…

petits-plaisirs

Le développement de la société d’abondance aurait dû avoir pour effet d’augmenter notre sentiment général de bien-être. Pourtant, il n’en est rien. Explications.

La plupart d’entre nous avons la chance de vivre dans une société où l’on peut acheter une barre de chocolat dans n’importe quels supermarché, station service ou même cinéma.

Contrairement à ce que l’on peut penser de prime abord, l’abondance peut altérer la joie que nous ressentons à l’idée de déguster cette barre de chocolat.

Ainsi, une étude menée sur des étudiants dans un laboratoire de psychologie apporte un éclairage particulier sur le sujet.

Un après-midi, il a été demandé à ces étudiants de manger un carré de chocolat puis, la semaine suivante, il leur a été demandé de manger un second carré de chocolat.

Les résultats de l’expérience ont montré que le degré de satisfaction des étudiants était moins important lors que la seconde dégustation que lors de la première.

La conclusion ? En général, plus nous sommes exposés à quelque chose, plus son impact diminue.

Les résultats de cette étude ne s’améliorent pas avec l’augmentation du niveau de vie.

Une étude réalisée sur des adultes en âge de travailler cette fois montre que les individus les plus fortunés sont ceux qui sont les moins aptes à apprécier les petits plaisirs de la vie.

Ils sont en effet les moins enclins à faire une pause pour apprécier la beauté d’une cascade lors d’une randonnée pédestre et à rester dans le moment présent durant un week-end romantique.

Ce phénomène explique en grande partie pourquoi la relation entre le niveau de revenus et le bonheur est plus faible que ce que pensent beaucoup de gens.

Au moment même où l’argent augmente notre sentiment de bien-être en nous donnant accès à des choses merveilleuses, le simple fait de savoir que nous y avons accès sape notre bonheur en réduisant notre capacité à apprécier les petites joies quotidiennes. 

On retrouve d’ailleurs l’idée que la richesse interfère avec les petits plaisirs dans le livre pour enfants Charlie et la chocolaterie.

Le jeune héros du livre, Charlie Bucket, vit dans une petite maison de deux pièces avec ses 4 grands-parents.

Alors que les enfants des foyers les plus riches se goinfrent de barres de chocolat, la famille de Charlie économise juste assez d’argent pour pouvoir lui payer une barre de chocolat par an pour son anniversaire.

Chaque fois qu’il la reçoit, ce dernier la considère comme un véritable lingot d’or passant des jours entiers à la dévorer des yeux.

Et lorsqu’il se décide enfin à l’entamer, il la mange petit bout par petit bout ce qui lui permet de prolonger son plaisir un mois durant en attendant de recevoir 11 mois plus tard sa nouvelle barre annuelle…

Pourtant agir comme Charlie Bucket ne nous paraît pas naturel et la plupart du temps, il nous faut faire un effort particulier pour nous rappeler que ce sont les petits plaisirs qui donnent à la vie sa saveur particulière.  

C’est une chose de comprendre que les petits plaisirs sont la source du bonheur. C’en est une autre de s’en rappeler pour le mettre en pratique quotidiennement.

A charge pour vous de prendre 2 minutes de votre temps tous les jours pour réfléchir à vos petits plaisirs de la journée !

A propos de l'auteur...

Thibaud Eigle est le fondateur de l'Ecole des Finances Personnelles. Il a notamment travaillé pendant près de 10 ans dans des domaines aussi variés que l'Audit, la Banque et le Capital Risque. C'est cette expérience riche et multiforme qui lui donne aujourd'hui un regard si complet sur le monde de la finance.

 

Article précédent:

Article suivant: